Université de Yaoundé II-Soa : l’expansion en projet

Le ministre d’État, ministre de l’Enseignement supérieur a présidé hier à Yaoundé, les travaux de validation du plan de développement stratégique de l’institution.

Consciente de son potentiel géographique, de l’avantage que constitue son domaine foncier (312 ha), de la force opérationnelle existante dans ses cinq écoles et facultés qui forment les étudiants, l’Université de Yaoundé II-Soa se donne une nouvelle ambition. Dans l’optique de faire de l’institution le premier technopole des sciences sociales du Cameroun, voire de l’Afrique centrale et de l'ouest, un plan stratégique de développement (Psd) est mis sur pied. La validation dudit plan a fait l’objet d’une réunion hier à Yaoundé, sous la présidence du ministre d’Etat, ministre de l’Enseignement supérieur (Minesup), chancelier des Ordres académiques, le Pr. Jacques Fame Ndongo


Read also : Education : de nouveaux établissements dans le secondaire

Dans la présentation dudit plan faite par le Pr. Chrispin Pettang, directeur des infrastructures, de la planification du développement à l’UYII, l’on apprend que le projet concerne la construction d’un campus social, incluant une résidence universitaire de 20 000 lits, deux hôtels trois étoiles avec un centre de conférences, deux restaurants universitaires. On y retrouvera aussi une bibliothèque de 3000 places, un décanat, une salle de thèse, un centre de recherche de type A, une salle des travaux dirigés pour les étudiants, entre autres. Ce projet sera réalisé au cours du quinquennat 2021-2025, pour un coût total de 154 milliards de F. Selon le Pr Adolphe Minkoa She, recteur de l’UYII-Soa, cette planification stratégique se situe dans le continuum de la politique du Renouveau universitaire. Sa mise en œuvre permettra au Cameroun de faire valoir son potentiel de première économie de la sous-région. Par ailleurs, la philosophie de cette initiative est d’accompagner la politique d’émergence du Cameroun à l’horizon 2035, telle que prescrite par le président de la République, Paul Biya


Read also : Yaoundé : deux nouveaux cas de poliomyélite notifiés

Un acte révolutionnaire qui va sans doute permettre la promotion des connaissances, des compétences et l’innovation. Tel que l'a apprécié le Minesup. « Nous sommes persuadés que cette vision futuriste est impressionnante.  Ce rêve sera bientôt réalité », a indiqué le Pr. Jacques Fame Ndongo. Selon lui, l’Université de Yaoundé II-Soa est sans doute sur la bonne voie en tant qu'acteur majeur dans la vision d’émergence du Cameroun, afin de garantir un développement durable du pays. Le projet une fois réalisé aura un fort impact positif sur les ingénieries politique, sociale, juridique, économique et communicationnel au profit des entreprises, administrations et institutions. 


Read also : Entrée à la Gendarmerie nationale : ça se bouscule

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category