Yaoundé : un espace vert se dessine à Messamendongo

Un jardin public, un terrain de basket, un trottoir en pavés et une route secondaire sont en cours d’aménagement à partir du commissariat Odza jusqu’à l’entrée sud de la ville.


Read also : Protecting Children’s Rights: Here Comes Novelist Djaili Amadou Amal!

Dix ouvriers se tournent les pouces ce 12 décembre 2020, non loin du commissariat Odza à Yaoundé. Il est 10h. Tandis que certains font des commentaires, d’autres essayent de s’occuper. Pioches à la main, ils creusent l’allée qui permettra d’élever le mur de soutènement entre l’espace vert et le trottoir. Chaque coup est suivi d’une pause. « On ne peut pas travailler sans directives, on attend le chef-chantier avant de nous lancer à fond dans nos tâches », déclare un employé. 


Read also : Education : de nouveaux établissements dans le secondaire

L’équipe constituée d’un architecte, d’un ingénieur et 37 ouvriers s’active depuis trois mois dans ce projet d’embellissement de l’entrée sud de la ville de Yaoundé. De 7 h à 15 h, six jours sur sept, ils ont pour mission de changer le paysage de ce quartier de l’arrondissement de Yaoundé IV. Le plan d’aménagement affiché à l’entrée du chantier prévoit un espace vert de 942m2, une route secondaire de 7 m à l’arrière de l’espace vert, des bancs publics, un trottoir et un terrain de basket avec protection sous forme de grillage à près de 9 m de haut. « Tout le monde pourra venir s’entraîner ici. Il faudra au préalable se faire enregistrer auprès d’un moniteur ou d’un coach affecté sur le site », précise un ouvrier. 


Read also : Yaoundé : deux nouveaux cas de poliomyélite notifiés

Le projet qui s’étend sur plusieurs mois est une aubaine pour les populations. « Nous sommes impatients de voir le résultat. Nous aussi on pourra se vanter d’avoir un jardin public comme les autres », lance Flavienne Aboudi, riveraine. Ici, les populations travaillent en étroite collaboration avec les éléments de la mairie de Yaoundé. « Quand il y a manque d’eau, certains jeunes se proposent de nous aider gratuitement. De temps à autre, certains anciens nous encouragent au passage », confie un employé. 


Read also : Entrée à la Gendarmerie nationale : ça se bouscule

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category