Un saut qualitatif

L’action du Cerac a complètement transformé le visage du Complexe scolaire bilingue de Missolè II Centre.

Créé en 2007 sur l’initiative de parents d’élèves, l’établissement qui allait devenir quelques années plus tard le Complexe scolaire bilingue de Missolè II Centre, a fonctionné durant ses trois premières années avec l’appui de la commune de Dibamba. En 2010, donc, sont créées et ouvertes les écoles publiques bilingues et maternelles de Missolè II Centre, par arrêté du Minedub. En 2014 survient la création de la section anglophone. Le complexe compte aujourd’hui quatre écoles publiques, réparties sur un peu plus d’un hectare.


Read also : Education : de nouveaux établissements dans le secondaire

Selon le témoignage d’un membre du corps enseignant, l’établissement comptait jadis quatre salles de classe en matériaux définitifs, et quatre autres en matériaux provisoires. Le tout « sans bureaux ni latrines, encore moins un point d’eau, et ce, sur un site non sécurisé. » Aujourd’hui, le visage du site est radicalement différent. Les bénéficiaires eux-mêmes parlent d’un « joyau architectural » qui, en plus d’embellir la localité, donne « la joie d’apprendre » aux enfants et « le plaisir d’enseigner » aux éducateurs.


Read also : Yaoundé : deux nouveaux cas de poliomyélite notifiés

Il y a de quoi, à voir les changements : une clôture, des points d’eau, deux blocs de quatre latrines pour les élèves, deux toilettes modernes pour les enseignants, la réhabilitation de l’école maternelle francophone, la réhabilitation de deux blocs de deux salles de classe, etc. A cela on peut ajouter la fourniture et la pose de réglettes, la pose d’interrupteurs apparents, entre autres travaux d’électricité.


Read also : Entrée à la Gendarmerie nationale : ça se bouscule

« Cette métamorphose bien méritée est le fruit de l’amour et de la sollicitude d’une mère, Maman Chantal Biya. Grâce à son geste de cœur, le village Missolè II est comparable à une lampe allumée qui ne s’éteindra plus jamais », a déclaré le porte-parole des enseignants.


Read also : Test PCR pour voyageurs : le concours de patience

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category