Forum socio-économique de Ngomedzap : des opportunités à saisir

La cérémonie officielle de ce rendez-vous agropastoral le 16 décembre dernier était une occasion de faire le tour d’horizon des projets à privilégier pour les jeunes producteurs.

Pari tenu pour l’Association de développement communautaire Agora de Ngomedzap. Le forum socio-économique 2020 annoncé il y a quelques mois dans cet arrondissement s’est ouvert le 16 décembre dernier. Pour cette première édition, une demi-douzaine de membres du gouvernement ont répondu présent à l’appel de ce rendez-vous agropastoral qui s’achève le 21 décembre prochain. Pour Grégoire Owona, mandataire de l’Association Agora, par ailleurs ministre du Travail et de la Sécurité sociale (Mintss), ce forum permet aux producteurs de l’arrondissement d’exposer leur savoir-faire, savoir-être et savoir-vivre. D’après lui, les producteurs devraient travailler d’arrache-pied « pour produire et produire beaucoup, pour vendre et bien vendre ». La nouvelle route qui traverse l’arrondissement et qui donne une proximité avec Kribi, Ebolowa, le Gabon et la Guinée Equatoriale est une opportunité à saisir pour des débouchés porteurs. Ce rendez-vous ouvre également des portes à ceux qui s’intéressent à l’agriculture, l’élevage, l’artisanat et la pisciculture pour un meilleur apprentissage à travers des séminaires et des conférences. Et ce n’est pas tout. Trois concours ont été lancés au cours de cette rencontre. Le premier porte sur le meilleur projet agropastoral avec une prime de 10 millions de F à gagner, le deuxième concerne le village le plus propre recevra un prix de 5 millions de F pour les cinq premiers villages. Le dernier concours est axé sur le meilleur habitat rural.  
Les ministres présents n’ont pas manqué d’apporter leur soutien à cet événement. Pour Luc Magloire Mbarga Atangana, ministre du Commerce, ce forum est une aubaine pour les producteurs qui trouveront des opportunités avec l’avènement de la Zone de libre-échange continentale africaine. Seulement, il est question de produire plus et bien pour pouvoir commercialiser non seulement dans les marchés locaux mais aussi en Afrique. Son homologue de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Issa Tchiroma Bakary est allé dans le même sens en demandant aux jeunes de l’arrondissement de mettre un accent particulier sur le savoir-faire. L’auto-emploi et l’autonomisation constituant une source de création d’emplois et de richesses. Et ce n’est pas le Dr Taïga  qui le contredira. Le ministre en charge de l’Elevage a rassuré les producteurs sur la « grande portée économique et sociale » de ce forum. Un levier de développement de l’agropastoral notamment avec la pisciculture où le producteur rentre immanquablement dans ses fonds et se fait des bénéfices. Ngomedzap, terre des opportunités est également au cœur des priorités du ministère en charge des PME. Pour le ministre en charge des Forêts, Jules Doret Ndongo, les Gics ont la possibilité de créer des forêts communautaires et bénéficier des retombées chiffrées en millions de F. Il en est de même pour l’exploitation des produits ligneux. 
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category