Obsèques : dernier voyage pour Clément Tjomb

Le photographe professionnel à la retraite sera inhumé ce week-end à Mahonda Ndogkobe. La levée de corps a eu lieu hier à la morgue de l’Hôpital gynéco-obstétrique et pédiatrique de Yaoundé.

Avec lui, l’expression « porter milles casquettes » a rarement aussi bien porté son nom. Clément Tjomb Mbambanb a touché à presque tout dans sa vie. Cinéaste, précurseur de la photographie professionnelle au Cameroun, comédien, mais aussi promoteur d’association. Le mentor de nombreux photographes professionnels s’est éteint le 17 octobre dernier. La levée de corps a eu lieu hier à la morgue de l’Hôpital gynéco-obstétrique et pédiatrique de Yaoundé. En présence d’une famille éplorée, d’amis et de disciples inconsolables et de sa grande famille de la photographie et du cinéma.


Read also : Journée internationale de la Femme : le leadership féminin en vedette

C’est que Clément Tjomb n’était pas un photographe comme les autres. Du fait de son parcours, il laisse à la postérité une œuvre remarquable. Après une formation de projectionniste et cinématographique, puis celle de comédienne en 1967, il va travailler au Centre culturel américain. Recruté comme photographe à Cameroon Tribune dès sa création en 1974, il sera promu chef du bureau de la photographie, spécifiquement en charge des brigades spéciales des présidents de la République Ahmadou Ahidjo et Paul Biya. Il travaillait également pour les brigades spéciales des Premiers ministres. Il va ainsi assurer le reportage photographique d’événements tels que les prestations de serments des deux chefs d’Etat du Cameroun, les missions d’Etat à travers le monde, les compétitions sportives nationales et internationales, ainsi que les événements du 6 avril 1984. De même, il est le réalisateur de la photographie dénommée « Le palais des Congrès vu par un handicapé », ainsi que la vue aérienne du Lac Nyos.


Read also : Respect des mesures barrières : dangereuse insouciance

Le travail de Clément Tjomb l’a porté au-delà du Cameroun. C’est ainsi qu’il occupera les fonctions de secrétaire général de l’Union des Reporters Photographes africains (Urpa) de 1988 à 2020 et président d’honneur de l’antenne Cameroun. Comédien de la troupe théâtrale, il a été membre fondateur de la Société civile nationale des droits d’auteur (Socinada), de la Société civile des arts audiovisuels et photographiques (Scaap) et promoteur du salon international de la photo. Décédé à l’âge de 72 ans, Clément Tjomb sera inhumé demain à Mahonda Ndogkobe, son village natal dans la Sanaga maritime.


Read also : Addis Ababa : President Paul Biya Rewarded

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category