Douala : plus de 40 tonnes de produits contrefaits saisis

Le stock, composé de produits pharmaceutiques, plastiques non biodégradables, de cigarettes et d’hydrocarbures a été détruit hier par la douane.

Le stock de produits contrefaits saisi par les services douaniers est constitué de 13 tonnes de produits pharmaceutiques, 7 tonnes d’emballages plastiques non biodégradables, 37 cartons de cigarettes, 301 litres de peroxyde d’hydrogène et 21.090 litres de produits d’hydrocarbures. Ces produits ont été présentés au secrétaire général de la région du Littoral, Thierry Kinou-Nana, hier 17 décembre 2020, à l’esplanade de l’ancienne direction générale des Douanes à Douala.


Read also : Projet « Filets sociaux » : 128 ménages secourus à Jebalè

Ils ont été saisis dans la capitale économique et ses environs dans le cadre de l’opération Halte au commerce illicite (Halcomi) III, zone 1. En dehors des hydrocarbures, qui ont déjà été transférés au ministère de l’Eau et de l’Energie (Minee) pour vérification et pour probable destruction, les autres produits contrefaits ont été détruits à la décharge de la société d’Hygiène et Salubrité du Cameroun (Hysacam), située non loin du quartier Génie militaire, dans l’arrondissement de Douala III, ce même 17 décembre.


Read also : Salubrité : le défi de la propreté durable

Le coordonateur de la mission Halcomi III zone 1, Vincent Nkengfua, a rappelé que les produits contrefaits sont un danger pour la santé. Selon lui, chaque produit est une  véritable menace pour la population. Le coordonateur a ajouté que la contrebande fait en outre perdre à l’Etat du Cameroun d’importantes ressources financières. Le Sg des services du gouverneur du Littoral a salué les efforts de l’administration douanière dans sa lutte contre la contrebande, et précisé que les produits prohibés, en plus de la santé humaine, menacent l’environnement et l’économie. D’où ses encouragements à la mission Halcomi de poursuivre la lutte contre les contrebandiers.


Read also : Bonakouamouang : deux boutiques partent en fumée

D’après la douane, la mission Halcomi a déjà saisi, depuis le début de l’année en cours, des marchandises d’une valeur totale de 10 milliards de F.


Read also : Douala Central prison : Minors Rejoice Over Gifts

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category