Les entreprises dans le bain des fêtes

Plusieurs d’entre elles préparent les cérémonies de l’arbre de Noël aux enfants de leurs employés.

Plus que quelques jours et les enfants des Camerounais exerçant dans certaines entreprises de la place recevront des cadeaux. Pas venant de leurs parents, comme c’est généralement le cas à Noël, mais des patrons de leurs pères ou mères. Toutes les entreprises basées à Yaoundé n’organisent pas de cérémonies de l’arbre de Noël. Mais là où la tradition est respectée, un responsable préfère garder l’anonymat pour ne pas gâcher la surprise que la société réserve aux enfants de tous les travailleurs, sans distinction. D’après lui, il est question d’encourager le travail abattu d’arrache-pied par chaque employé tout au long de l’année. Dans l’incapacité d’offrir des cadeaux à chacun d’entre eux, l’entreprise préfèrent passer par leur progéniture pour remercier. Chaque travailleur, communique à la hiérarchie le nombre de ses enfants, avec les noms et âges à l’appui puis l’entreprise se charge du reste.
Et dans un magasin de Yaoundé, plusieurs grosses boîtes ont pris langue avec les gestionnaires. De grosses factures versées à la caisse. « Près d’une dizaine d’entreprises ont pris attache avec nous. Ayant reçu la liste des noms de leurs enfants, nous attribuons un cadeau à chacun. Avec le nom inscrit en gros caractère sur l’emballage afin que lors du partage, personne ne soit déçu », explique le directeur adjoint de Casino à Yaoundé. Des cadeaux ayant perdu les noms des bénéficiaires l’année dernière entre le magasin et l’entreprise, des dispositions spéciales été prises cette année. « Il y a des employeurs qui nous ont donné la latitude de remettre les cadeaux aux parents qui le désirent. Les parents ne sont pas obligés d’attendre la cérémonie officielle au sein de leur société pour retirer les cadeaux de leurs enfants. Ce qui n’était pas le cas les années précédentes », ajoute notre interlocuteur.
Face à cet appui des employeurs, des parents ne cachent pas leur soulagement. « Ce n’est pas grand-chose mais ce n’est pas rien. C’est l’intention qui compte. Avoir un chef qui sort les fonds de ses caisses pour offrir plus de 400 cadeaux aux enfants de ses employés, on ne peut que lui dire merci », confie Martin O., cadre dans une entreprise de Yaoundé. C’est donc avec impatience et un certain empressement, que parents et enfants attendent la cérémonie de l’arbre de Noël dans leurs entreprises respectives. Celles qui les organisent bien évidemment.
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie