Ouest : le Dr Focka Focka au perchoir

L’ancien maire de la commune de Bafoussam I a été élu hier, avec 68 voix contre 19 bulletins nuls, lors de la session de plein droit.

C’est avec une vive émotion que le Dr Jules Hilaire Focka Focka (59 ans) a accueilli sa proposition au poste de président du Conseil régional de l’Ouest, par son parti, le Rdpc. « C’est une grande marque de confiance du président national du Rdpc à mon endroit, et une grande marque de confiance de mon parti. Je pense qu’ensemble, avec tous les conseillers sans aucune exception, nous allons travailler », clamera ce dernier, dans ses premiers mots. Du vote effectué par les 87 conseillers régionaux présents à cette session de plein droit du conseil régional de l’Ouest, organisé hier, mardi 22 décembre 2020 dans la salle des actes de la mairie de la ville de Bafoussam, ce médecin de formation, seul candidat proposé par le Rdpc, obtiendra 68 suffrages en sa faveur contre 19 bulletins nuls. 


Read also : Cameroon-Turkey : Outgoing Ambassador Bids Farewell

Le vote du président est supervisé par l’ancien maire de Banwa, Charles Djadjo Tchomtchoua (79 ans), doyen d’âge. Ce dernier va par la suite passer le témoin au tout premier président du conseil régional de l’Ouest pour la suite des travaux. Le Dr Jules Hilaire Focka Focka qui est en outre président de la section Rdpc Mifi centre, supervisera l’élection de Majoupe Pepelie (Rdpc Menoua) au poste de première vice-présidente. C’est à la suite d’une suspension de séance meublée par des négociations vives entre le Rdpc qui compte 53 conseillers et l’UDC qui a 17 conseillers régionaux, que seront proposés et élus les autres membres du bureau. 


Read also : CHAN 2020 : le « merci » des volontaires à Paul Biya

Un processus qui s’est déroulé sous le regard du ministre Louis Paul Motazé, mandataire du Comité central du RDPC. Le gouverneur de la région de l’Ouest qui a présidé l’ouverture des travaux, a milité pour un bureau du conseil régional « qui va implanter des bases solides en œuvrant pour le bien-être des populations, en mettant en avant les valeurs d’intégrité, d’efficacité, de compétence d’exemplarité, d’humilité… ». 


Read also : Bafut : le BIR reconstruit la sous-préfecture

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category