Nord : Alim Boukar, la surprise du chef

L’ancien douanier a été élu hier à la présidence de l’institution au cours de la session de plein droit.

Les choses ont tardé à démarrer hier à Garoua. Mais le retard à l’allumage n’a pas eu un impact sur le déroulement du scrutin. A 12h30, le gouverneur du Nord, Jean Abate Edi’i dans le costume du représentant de l’Etat ouvre la séance. Il fixe le cadre de la session de plein droit.  Devant lui, les autorités administratives, les 70 conseils régionaux représentant les délégués des quatre départements du Nord, les 20 représentants du commandement traditionnel. Les 90 élus sont là. 


Read also : Cameroon-Turkey : Outgoing Ambassador Bids Farewell

En sa qualité de coordonnateur du processus électoral, le gouverneur passe ensuite la parole au délégué régional de la Décentralisation et du développement local du Nord. M. Mohamadou rappelle les dispositions de la loi qui encadrent l’élection. Il vérifie si le quorum est atteint. Le gouverneur reprend la parole pour inviter le doyen d’âge et le conseiller régional le plus jeune à le rejoindre. En compulsant les archives d’Elecam, on découvre que c’est Alim Hayatou, lamido de Garoua, tête de liste des chefs traditionnels de la Bénoué qui remplit cette condition. Il est assisté de Dr Adamou Rabiatou, une jeune médecin de 27 ans, élue de la Bénoué. La presse est alors priée de libérer un moment les lieux.  Il est 13h lorsque de sa voix grave, le doyen d’âge demande s’il y a des candidats dans la salle au poste de président. Silence ! Un doigt se lève. Zourmba Gabriel, élu RDPC du Mayo-Louti, en sa qualité de président du Groupe RDPC au Conseil régional-56 membres-, se dirige vers l’estrade. Le proviseur du lycée classique de Guider propose la candidature d’Alim Boukar. Le douanier a déjoué les pronostics.  Sur les lieux, le matériel électoral est visible. Les organisateurs ont sollicité l’expertise d’Elecam. Tous les autres postes sont pourvus dans le respect des textes. Et dans le respect des équilibres de la région.  


Read also : CHAN 2020 : le « merci » des volontaires à Paul Biya

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category