Production, transport et distribution d'électricité : la phase diagnostique lancée dans le Littoral

La cérémonie y relative s'est tenue dans la salle polyvalente des services du gouverneur hier.

La salle polyvalente des services du gouverneur du Littoral a abrité hier, 29 décembre, le lancement des activités de la phase diagnostique du plan directeur de production, de transport et de distribution d'électricité dans la région. Autour de Samuel Célestin Nyindie, chef de la division des Affaires économiques, sociales et culturelles des services du gouverneur, représentant le n°1 de la région, et de Marthe Essomba, sous-directeur des Transports de l'électricité au ministère de l’Eau et de l'Energie (Minee), représentant le Minee, on retrouvait des responsables du Minee de la région et de nombreux chefs d'entreprises intéressés par le sujet. Présents aussi, des membres de la société civile et des citoyens voulant connaître de quoi demain sera fait pour eux en matière de distribution de l'énergie électrique.


Read also : Assainissement : le marché de Nyalla bientôt délocalisé

Ouvrant ce qui est beaucoup plus apparu comme une séance d'échanges entre Minee, chefs d'entreprise et citoyens, le représentant du gouverneur a mis en exergue l’importance et l'impact de l'électricité dans le Littoral, au regard de son potentiel industriel. Et de présenter les stratégies du gouvernement pour répondre à la demande en énergie dans le Cameroun en général et au Littoral en particulier. Il s'agit, à l'aune de ce plan directeur de production, de transport et de distribution d'électricité dans le Littoral, de mettre l’accent sur l'approche participative, impliquant communes, chefferies traditionnelles, entreprises, usagers et administration, par la prise en compte de leurs préoccupations.


Read also : Motos-taxis : l’heure de l’assainissement a sonné

Objectifs affichés, améliorer la qualité et la quantité de l'énergie, accroître le taux d'accès à l'électricité dans le Littoral, évaluer la demande des populations et opérateurs économiques à l'horizon 2030, et définir la liste des projets pour la satisfaction des besoins sus-évoqués.


Read also : Hôpital gynéco-obstégrique : des armes contre l’AVC

Des échanges qui ont suivi après la présentation du plan directeur par Youssoufa Amadou, départemental du Minee pour le Wouri, et Petit Robert Nkomo, chef de service régional du Minee, on retiendra que ce plan se veut intégrateur. Pour une exploitation et une planification efficientes, par la prise en compte de la demande réelle, la maîtrise des réseaux et le démantèlement des points d'entrave de la distribution de l'énergie électrique. En plus, un accent particulier va être mis sur la disponibilité de l'énergie dans les zones industrielles, le dimensionnement des puissances installées, qui sera mis en phase, l'organisation des sectorielles pour plus de célérité, la multiplication des descentes de terrain, etc.


Read also : Enseignement secondaire : le Minesec en inspection

D'ici là, un poste d'interconnexion est en construction à Logbessou, le décrochage est en cours au niveau de Bassa et une ceinture de raccordement à tous les postes de Douala aussi. De quoi rassurer entrepreneurs et populations, qui attendent désormais les enquêteurs sur le terrain, pour leur fournir les informations à même de parvenir à une maîtrise de la distribution de l'électricité dans le Littoral.


Read also : Université de Douala : les pistes de l’autonomie financière

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category