Cameroun-Union européenne : une relation à l’épreuve

La crise sanitaire liée à cette pandémie a, entre autres, ralenti la mise en œuvre de l’Accord de partenariat économique entre les deux parties.

La 5e phase de l’Accord de partenariat économique (Ape) entre le Cameroun et l’Union européenne (UE) aurait dû entrer en vigueur le 04 août dernier. Celle-ci a finalement été différée, à la demande de la partie camerounaise. Avec cette mesure de sauvegarde prévue dans l’article 31 de l’Ape, les autorités camerounaises veulent retrouver des ressources après la saignée économique et financière causée par la pandémie. Suite aux protestations de l’UE, le pays a invoqué l’article 57 de la Convention de Vienne de 1969 sur les traités internationaux, relativement au cas de force majeure. Celles-ci permettent en effet à une partie au traité de suspendre partiellement ou totalement l’application d’un Accord. Ceci, en raison de circonstances irrésistibles et imprévisibles. Le calendrier de démantèlement des barrières douanières dans le cadre de cet accord devrait toutefois être rétabli dès le 1er janvier 2021. 


Read also : Cameroon-Turkey : Outgoing Ambassador Bids Farewell

Cet épisode n’est pas le seul cas de mise à l’épreuve des relations entre le Cameroun et son partenaire européen depuis l’apparition du Covid-19. En mars 2020, le vent de panique charrié par cette pandémie, ainsi que l’absence d’espoir en termes de traitement imminent, ont conduit l’Europe à fermer ses frontières externes. Ainsi, entre le 17 mars et le 30 juin, les extracommunautaires n’avaient plus le droit de fouler le sol européen, la pandémie se propageant rapidement à cause des déplacements. Cette mesure s’est assouplie avec le temps, en fonction des pays.


Read also : CHAN 2020 : le « merci » des volontaires à Paul Biya

En proie au Covid-19, le Cameroun a lui aussi instauré une restriction de déplacements à ses frontières terrestres, aériennes et maritimes pour contenir la pandémie. Celles-ci ont été fermées le 18 mars et le demeurent officiellement jusqu’à ce jour, même si des exceptions sont appliquées. Certaines compagnies aériennes européennes telles que Air France et Brussels Airlines ont ainsi repris leurs vols commerciaux, encadrés par un protocole sanitaire strict. Malgré ces soubresauts, la relation Cameroun-Union européenne demeure cordiale. Pour preuve, l’UE a consenti, en juillet dernier, un appui budgétaire de 6 milliards de F en guise de soutien à la stratégie de riposte du Cameroun face aux conséquences négatives du Covid-19 sur l’économie. 


Read also : Bafut : le BIR reconstruit la sous-préfecture

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category