Extrême-Nord : des cadeaux pour les ex-combattants de Boko Haram

Des effets vestimentaires et de la nourriture leur ont été distribués à la faveur des fêtes de fin d’année.

Le Centre de transit de Méri continue d’accueillir de nouveaux pensionnaires. Si au 30 novembre 2020 on en dénombrait 190, l’effectif a désormais franchi la barre de 200. Le 31 décembre dernier, ils étaient exactement 214, dont 93 hommes, 41 femmes et 80 enfants ; la 241e personne, une dame, a rejoint le camp le 31 décembre 2020. Ces données ont été fournies par Oumar Bichaïr, le chef du centre régional du Comité national de désarmement, de démobilisation et de réintégration (Cnddr) de l’Extrême-Nord. C’était à l’occasion de la visite de travail de Francis Ekosso Lysonge, le coordonnateur national adjoint du Cnddr, couplée à la distribution des dons aux pensionnaires du Centre de transit de Méri.


Read also : Cameroon-Turkey : Outgoing Ambassador Bids Farewell

A l’occasion des fêtes de fin d’année, le chef du centre de transit a tenu à habiller tous les pensionnaires. Chaque femme a reçu un kit contenant deux pagnes, des chaussures et des parures. Pour ce qui est des hommes, chacun a reçu un kit comprenant au moins deux ensembles prêts à porter et des babouches. Les enfants n’étaient pas en reste ; ils ont reçu chacun un paquet d’effets vestimentaires. Cerise sur le gâteau, un bœuf sur pattes leur a été offert pour festoyer.


Read also : CHAN 2020 : le « merci » des volontaires à Paul Biya

Le coordonnateur national adjoint du Cnddr, lui aussi, n’y est pas allé les mains vides. Dans ses valises, des cartons de biscuits et de boissons gazeuses pour tout le monde, ainsi que des téléphones portables remis aux leaders des groupes constitués dans ce camp. Bien plus, il leur a délivré un message de paix et de joie. Le général de brigade, Bouba Dobekréo a saisi cette opportunité pour demander aux pensionnaires du centre de transit de Méri à inviter leurs frères et sœurs qui sont encore en brousse à sortir. « Qu’ils sortent vite avant que je n’entre en brousse », a martelé le commandant du secteur n°1 de la Force multinationale mixte.


Read also : Bafut : le BIR reconstruit la sous-préfecture

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category