Régionales dans la Menoua : prolongations dans la Menoua

Un décret du président de la République signé hier invite les chefs traditionnels de cette circonscription à procéder au choix de leurs représentants.

Les chefs traditionnels de la circonscription de la Menoua se rendront aux urnes le dimanche 4 avril 2021 en vue de l’élection de leurs représentants au Conseil régional de l’Ouest. C’est la substance d’un décret du président de la République signé hier. Il faut en effet rappeler que ceux-ci étaient les seuls à ne pas avoir choisi leurs représentants lors du scrutin du 6 décembre 2020. Et pour cause : l’unique liste qui était restée en compétition avait été disqualifiée par la Chambre administrative de la Cour suprême au motif qu’elle ne respectait pas la composante sociologique de la circonscription, selon les dispositions de l’article 246 de la loi du 19 avril 2012 portant Code électoral. En effet, la liste conduite par Gabriel Tsidie avait déjà subi le même sort dans le cadre de la résolution du Conseil électoral d’Elections Cameroon (Elecam) rendue publique le 2 octobre 2020 pour des motifs similaires. La décision du Conseil électoral avait été infirmée par le Tribunal administratif de Bafoussam, avant la décision finale rendue publique quelques jours avant le scrutin par la Chambre administrative de la Cour suprême.


Read also : Cameroon-Turkey : Outgoing Ambassador Bids Farewell

Il convient de relever qu’en date du 2 octobre 2020, ce sont deux listes qui avaient été disqualifiées par le Conseil électoral. En plus de celle conduite par Gabriel Tsidie, la liste conduite par Raphaël Ayongo avait également été rejetée pour deux motifs : le premier portait sur la présentation d’une liste incomplète. En effet, pour trois sièges à pourvoir, le postulant était le seul candidat de sa liste. Sur le second motif, il était reproché à ce chef traditionnel de 3e degré de conduire une liste « dans une circonscription ayant des chefs de 2e degré ». Si Raphaël Ayongo a désisté à ce niveau, cela ne fut pas le cas pour Gabriel Tsidie. 


Read also : CHAN 2020 : le « merci » des volontaires à Paul Biya

C’est donc une élection normale qui sera organisée le 4 avril 2021, soit dans 90 jours comme l’exige la loi portant Code électoral. Ceux qui souhaitent prendre part à cette élection, en qualité de représentant du commandement traditionnel, ont quinze jours, à compter de ce jour, 5 janvier 2021 pour faire acte de candidature auprès du démembrement départemental d’Elections Cameroon. C’est-à-dire le 19 janvier 2021. Il faudra attendre au plus tard le 4 février 2021 pour que le Conseil électoral d’Elecam rende publiques, les listes de candidatures retenues.


Read also : Bafut : le BIR reconstruit la sous-préfecture

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category