Extrême-Nord : l’élite soutient l’éducation

- « La négligence des parents pour l’établissement d’actes de naissance de leurs enfants, l’alcoolisme, les mariages précoces et forcés enfoncent le département du Mayo-Danay dans les profondeurs du classement en ce qui concerne l’éducation ; il faut que le Mayo-Danay retrouve sa place d’antan ». Ces propos sont de Maliki Oumara, le préfet du Mayo-Danay. C’était le 8 novembre 2020 à Guémé, chef-lieu de l’arrondissement de Vélé, à l’occasion de la cérémonie de clôture de la 12e édition de l’opération « Vive l’école dans le Mayo-Danay », organisée par l’Association pour le développement du Mayo-Danay (Ademada) parrainée par l’élite Mounouna Foutsou, par ailleurs ministre de la Jeunesse et de l’Education civique. En 12 années, cette association a déjà mobilisé 337,6 millions de F pour la promotion de l’éducation et d’autres actions sociales en faveur des populations de ce département. Bien que le ministre ait qualifié ce bilan d’élogieux, Mounouna Foutsou a promis de financer un audit pour une évaluation indépendante qui permettra de voir aussi bien les points positifs que les faiblesses de ces financements.


Read also : Salubrité : le défi de la propreté durable

Dimanche dernier, des primes d’excellence ont été distribuées aux meilleurs élèves et encadreurs qui, par leur ardeur au travail, se sont distingués au terme de l’année scolaire écoulée.  Armand Claude Abanda a personnellement fait le déplacement de Guémé à l’occasion de cette édition de l’opération « Vive l’école dans le Mayo-Danay ». Le représentant résident de l’IAI au Cameroun, invité spécial à cet événement a remis des parchemins à la première cuvée des apprenants moulés par le démembrement de l’IAI à Yagoua. Concernant particulièrement les primes d’excellence, elles ont été distribuées aux lauréats des différents examens certificatifs organisés en 2019. Elles étaient constituées des kits des fournitures scolaires. Par ailleurs, les 20 meilleurs élèves ayant décroché le baccalauréat au terme de l’année scolaire écoulée ont, à cette occasion, perçu chacun une bourse de 50 000 F. La prochaine édition se tiendra à Maga.


Read also : Bonakouamouang : deux boutiques partent en fumée

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category