Ndogpassi : des militaires empêchent un lynchage

C’est grâce à l’intervention de deux éléments du Bir (Bataillon d’intervention rapide) qu’un jeune homme (la trentaine), malfrat présumé, a échappé à la fureur de plusieurs motos-taximen qui voulaient en découdre avec lui. La scène se déroule il y a peu au lieu-dit Ndogpassi Entrée Carrière (arrondissement de Douala III) à 3h du matin. Selon des témoins, l’intéressé et un de ses complices ont été surpris en flagrant délit d’agression physique avec armes blanches. Les deux agresseurs ont grièvement blessé leur victime, lui arrachant son téléphone et son portefeuille.
Si l’un d’eux a réussi à s’enfuir, son complice, lui, a été rattrapé et sévèrement bastonné par des moto-taximen eux aussi armés de machettes. Une grande violence qui a provoqué hémorragie et autres contusions. C’est sur ces entrefaites que deux éléments du Bir, de passage dans le coin, arrivent et arrachent le suspect d’entre les mains de ses bourreaux de circonstance. Sur des motos, les deux soldats ont conduit le présumé braqueur et des témoins à la brigade de gendarmerie située non loin de là. Un blessé a été transporté d’urgence dans une formation sanitaire de la place.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category