Mayo-Tsanaga : ce qui attend David Dalor Dibango

Principales recommandations faites au nouveaux préfet le 6 janvier dernier, la sécurité et le développement du département.

La nouvelle page de l’histoire du département du Mayo-Tsanaga est ouverte depuis le 6 janvier 2021 à Mokolo. C’était à l’occasion de la cérémonie de prise de commandement de David Dalor Dibango, le nouveau préfet. Il a été installé au cours d’une cérémonie officielle présidée par Midjiyawa Bakari, le gouverneur de la région de l’Extrême-Nord. La place des fêtes de Mokolo a été le théâtre de cet événement que l’élite du Mayo-Tsanaga a honoré de sa présence massive. Le nouveau préfet du Mayo-Tsanaga hérite d’un département qui partage une longue frontière avec le Nigeria ; une unité administrative qui, pendant des années a souffert des incursions répétées des adeptes de Boko Haram. Le préfet sortant, Jean Daniel Djoboïna a su gérer cette situation avec tact. Le gouverneur a tenu à le relever lors de la cérémonie de passation de commandement entre le préfet sortant et le préfet entrant. Le gouverneur l’a félicité pour le travail remarquable abattu en trois ans et cinq mois qu’il a passés à la tête du département du Mayo-Tsanaga.


Read also : Cameroon-Australia : High Commissioner Hands Accreditation Letters

Il a invité David Dalor Dibango, le préfet entrant, à savoir imprimer sa marque en vue de pérenniser la sécurité et la paix, tout en actionnant les leviers de la prospérité de cette unité administrative qui, avec plus de 900 000 âmes, est la plus peuplée et l’une des plus riches de l’Extrême-Nord. Au cours de cette cérémonie, Dr Vohod Déguimé, le maire de Mokolo lui a brossé une très belle carte postale de ce département. Pratiquement toutes les denrées alimentaires y poussent. Le gouverneur a invité le nouveau préfet à soutenir toute initiative de développement. Le département du Mayo-Tsanaga abritant le camp des réfugiés nigérians de Minawao, il lui a recommandé de veiller sur les mouvements des étrangers et des déplacés internes. Le nouveau préfet du Mayo-Tsanaga, administrateur civil principal vient du 1er arrondissement de Ngaoundéré où il assumait les responsabilités de sous-préfet. 


Read also : Lutte contre l’insécurité : les armuriers rappelés à l’ordre

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category