Bamboutos : François Etapa doit prioriser la sécurité

En installant le nouveau préfet lundi dernier, le gouverneur Awa Fonka lui a prescrit de mettre les bouchées doubles pour restaurer la paix et la sécurité dans le département.

C’est par une minute de silence en hommage aux victimes de la dernière incursion des séparatistes orchestrée le 8 janvier dernier au poste mixte frontalier de Babadjou, qu’a débuté à la place des fêtes de Mbouda lundi dernier, la cérémonie de passation de commandement entre les préfets sortant et entrant du département des Bamboutos. Augustine Awa Fonka, le gouverneur de la région de l’Ouest qui présidait cette cérémonie, tant dans son discours d’installation que lors de la séance de travail, a mis l’accent sur la sécurisation de ce département qui partage une longue zone frontalière avec la région du Nord-ouest.


Read also : Reconstruction of the South West Region : Japan Pledges Support

L’administrateur civil principal de la promotion 1999 de l’Enam qu’est le nouveau préfet des Bamboutos, François Etapa, a servi tour à tour comme préfet du Ndé (1999-2020), secrétaire général des services du gouverneur de la région de l’Ouest (2017-2019), Inspecteur régional des services du gouverneur de la région de l’Extrême-nord (2012-2017) et préfet de la Valée du Ntem (2010-2012). Il a été aussi membre de multiples commissions mixtes de sécurisation des frontières du Cameroun, de lutte contre la secte Boko-haram et d’élaboration des stratégies pour contrer l’avancée du mouvement sécessionniste du « Noso » vers l’Ouest. Des atouts qu’il doit valoriser en usant d’ingéniosité et en améliorant les stratégies de renseignements et de collaboration avec la population locale planifiées lors de la séance de travail, pour sécuriser l’unité administrative qu’il commande.


Read also : Regional Council By-Election : Two Lists Retained

Ce natif de Mbouroukou par Melong (1965), selon son cahier de charges, doit aussi intensifier la lutte contre la culture, le trafic et la consommation des drogues, la fabrication locale et la commercialisation des vins, médicaments et autres produits frelatés, qui sont des pratiques bien ancrées dans ce département. Le préfet François Etapa comme l’ont reconnu le gouverneur et le maire de Mbouda, pourra compter sur les dynamiques élites et populations de ce département. Avec fermeté, modération, pondération et en fédérant pour améliorer le standing de développement local et de propreté du département dans le processus de décentralisation totalement mis en route par le président Paul Biya. Il devra aussi parachever l’immense ouvrage de son prédécesseur Ernest Ewango Budu, élevé au rang de notabilité de « Soffeu Mangwa » (l’ami des chefs des Bamboutos) par les 16 chefs traditionnels des Bamboutos, qui ont loué son travail accompli en 5 ans dans ce département.


Read also : Centre : revoici Tsimi Evouna

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category