Inscriptions sur les listes : timide reprise à l’Ouest

Moins d’une centaine d’inscrits enregistrés depuis la reprise du processus des inscriptions le 04 janvier dernier.

Moins de 100 inscrits sur les listes. C’est le bilan que l’Agence régionale Ouest d’Elections Cameroon (Elecam) affiche ce mardi 12 janvier 2021. Plus d’une semaine après la reprise du processus des inscriptions sur les listes, la tendance est encore à la timidité des électeurs. Du côté d’Elecam, cette statistique ne surprend pas forcément. Et pour cause, du fait de la pandémie du Covid-19, les inscriptions se font uniquement dans les antennes communales. Or, explique l’un des responsables que CT a joint, les électeurs se rendent généralement très peu dans les postes fixes que sont les antennes communales pour se faire enregistrer. A l’antenne communale de Bafoussam III, Bertrand Nembot, le maître des lieux explique n’avoir inscrit qu’une seule personne depuis la reprise du processus et distribué six cartes d’électeurs. Un résultat maigre et bien loin des près de 4 000 inscrits enregistrés en 2019. « Elecam doit aller vers eux, au travers des campagnes, des caravanes mobiles dans les marchés, les carrefours, les mosquées et églises, les points chauds, etc. », explique notre source. 


Read also : Rétrospective 2020 : l’année de Paul Biya

Or, pour le moment, ce déploiement sur le terrain n’est pas encore effectif et tant qu’il ne se fait pas, il sera difficile à Elecam Ouest d’atteindre les objectifs à lui assignés par la hiérarchie qui s’élèvent à un peu plus de 20 000 personnes à inscrire en huit mois, soit jusqu’au 31 août prochain. L’année dernière, Elecam Ouest avait inscrit près de 2 000 nouveaux citoyens en moins de trois mois, avant la tenue du double scrutin municipal et législatif. Cette année, les objectifs ont été nettement revus à la hausse, mais là encore, il faut prendre en compte la résurgence de la pandémie qui demeure un frein à l’activité des inscriptions. « Nous espérons que les choses vont changer d’ici peu pour que nous puissions nous déployer véritablement sur le terrain », explique Bertrand Nembot. Cet optimisme est partagé par le délégué régional d’Elecam Ouest, Francis Pene Tientcheu qui précise que si les conditions sont réunies, avec notamment la descente des équipes sur le terrain, l’espoir d’inscrire un bon nombre de personnes, demeure.


Read also : Special 2020 : President Biya’s Achievements On Spotlight

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category