TIC : une experte à l’IAI-Cameroun

Le Pr. Sarah Mbi Enow Anyang Agbor, commissaire de l’Union africaine, s’est entretenue lundi avec les étudiants sur l’apprentissage à distance.


Read also : Protecting Children : Legal Frameworks Under Review

C’est avec beaucoup d’admiration et d’attention que les étudiants de l’Institut africain d’informatique (IAI-Cameroun) ont suivi la communication du Pr. Sarah Mbi Enow Anyang Agbor, commissaire de l’Union africaine chargée des Ressources humaines, de la Science et de la Technologie. Celle qui siège à la commission de l’UA depuis le 25 juillet 2017, a entretenu les jeunes étudiants sur les opportunités à saisir à travers l’apprentissage et l’utilisation des TIC.  « Vous devez utiliser vos compétences et vos aptitudes pour promouvoir l’apprentissage à distance et vous assurez que nous faisons le nécessaire. Au niveau national, le gouvernement doit mettre à niveau le bon type de ressources et les partenariats sont galvanisés en vue d’un suivi et d’une mise en œuvre efficaces de la numérisation pour l’apprentissage à distance avec l’utilisation des TIC. De même, une stratégie de renforcement des capacités solide et applicable doit être mise en place », a-t-elle souligné.


Read also : Hôpital de district de Kribi : une unité de réanimation en gestation

Pour davantage encourager les jeunes, l’oratrice leur a signifié que le plan d’action 2063 de la Commission de l’Union africaine entend mener plusieurs opérations en leur faveur des jeunes. « Nous nous efforçons à placer la jeunesse au centre de nos programmes et politiques. Alors que nous leur demandons de s’approprier leur propre développement, nous sommes également conscients de la responsabilité qui nous incombe de créer des environnements favorables à leur l’épanouissement. Notre Charte de la jeunesse africaine, le Plan d’action africain pour l'autonomisation des jeunes (APAYE) et notre projet phare, « l’Initiative 1 million d’ici 2021, visent à fournir à la fois des cadres politiques et des opportunités concrètes pour autonomiser nos jeunes », a-t-elle poursuivi. Pour le représentant résident de l’IAI- Cameroun, Armand Claude Abanda, cette visite de courtoisie dans l’institut dont il a la charge arrive à point nommé. « L’IAI est très fier d’avoir reçu ce jour Madame le commissaire. Pour nous, c’est un signal fort. Le 29 janvier prochain, l’IAI va fêter ses 50 ans d’existence. Cette visite vient comme une sorte d’embellissement de cet anniversaire. Je suis également fier de ce qu’elle a pu demander aux étudiants de s’intéresser à la lutte contre le Covid-19. Qu’elle fasse partie de leurs préoccupations, dans la mise en place des applications informatiques », a-t-il conclu.   


Read also : « PNM vise à relever le défi d’employabilité »

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category