Système de santé au Cameroun : comment améliorer la performance

Des pistes évoquées hier à Yaoundé au cours de la première session extraordinaire de l’année 2021 du Comité technique en charge de cette question.

Le comité technique de suivi du Projet de renforcement de la performance du système de santé (PRPSS) s’est réuni hier dans la salle de conférences du ministère de la Santé publique (Minsanté), afin de parler de l’amélioration des soins de santé au Cameroun. Une démarche qui se fait à travers l’approche du financement basé sur la performance (PBF), implémentée depuis février 2011 dans les régions de l’Est, du Littoral, du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. 
Conduits par le secrétaire général du Minsanté, Pr. Louis Richard Njock, les travaux de la première session extraordinaire de l’année 2021 du Comité s’articulaient autour de quelques axes majeurs. Il a été question, entre autres, de présenter le plan de travail de novembre 2019 à février 2020 du PRPSS, de présenter les résultats et l’état de mise en œuvre du projet depuis son lancement officiel en 2017 et d’exposer les principales recommandations de l’aide-mémoire de la Banque mondiale, partenaire dudit projet. 
Mis en œuvre sur financement de la Banque mondiale, ce projet reçoit durant une certaine périodicité des missions de supervision de son partenaire. Celle-ci formule des recommandations par domaine, dans la perspective d’une amélioration du fonctionnement du projet, en vue d’une atteinte optimale des résultats. Ainsi, au terme d’une importante mission de supervision de la BM qui s’est tenue du 12 au 24 décembre 2020, un aide-mémoire qui comporte des recommandations dont la portée pourrait impacter considérablement le projet a été proposé. 
Depuis son implémentation, ce projet a permis d’améliorer la disponibilité de certains équipements et personnels qualifiés dans les formations sanitaires, de diminuer l’absentéisme du personnel de santé et d’améliorer la satisfaction des patients et prestataires. Par ailleurs, les financements issus de la Banque mondiale visent à accroître l’utilisation et améliorer la qualité des services de santé avec un accent particulier sur la santé de la reproduction maternelle, des nouveau-nés, des enfants et des adolescents. Les services de nutrition sont également pris en compte. L’approche PBF est une opportunité pour accélérer l’agenda de la Couverture santé universelle (CSU) au Cameroun. 
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category