Gestion de la dette de l’Etat : l’optimisme reste de mise

C’est ce qui ressort du rapport annuel de la Caisse autonome d’amortissement pour l’année 2019, publié récemment.

La Caisse autonome d’amortissement (CAA) vient de rendre public son rapport annuel pour l’exercice 2019. Un document de près de 150 pages en français et en anglais qui fait la revue de l’ensemble des activités menées par cette structure au cours de l’année indiquée. Le suivi des indicateurs d’endettement, gestion de la dette publique, renforcement des capacités des personnels et autres activités sociales, tout a été passé en revue. Ceci dans un contexte marqué la réorganisation de la CAA, intervenue en janvier 2019, à la faveur d’un décret du président de la République. 


Read also : Inspection des établissements classés : le ministère du Tourisme aussi

Au sujet de la dette de l’Etat dont l’encours était estimé au 31 décembre 2019 à 8 452 milliards de F, soit 37,3% du PIB, le directeur général de la Caisse autonome d’amortissement, dans son éditorial, pense que le niveau d’endettement du Cameroun était viable et soutenable. Mais Richard Evina Obam signalait déjà dans ce rapport l’éventualité d’une crise d’endettement en 2020, du fait de la propagation rapide de la pandémie de Covid-19 et des crises sécuritaires. « Toutefois, la dette publique continue de jouer un rôle moteur dans le développement de la croissance du pays, d’autant plus si elle est suffisamment encadrée par une stratégie d’endettement avec pour objectif de couvrir le besoin  d’endettement de l’Etat, à moindres coûts et risques, tout en préservant la viabilité de la dette et la soutenabilité des finances publiques; et de promouvoir le développement des marchés financiers domestiques », a souligné Richard Evina Obam. 


Read also : Activités forestières et lutte contre le braconnage : la protection des autochtones garantie

Dans ce rapport annuel, il est également rappelé les principaux projets qui ont bénéficié des fonds empruntés. Au 31 décembre 2019, ce sont donc 762 milliards de F qui ont été décaissés pour une quinzaine de projets parmi lesquels la campagne cotonnière, le stade de Douala-Japoma, la deuxième phase du projet d’électrification de 350 localités, l’autoroute Yaoundé-Douala, la route Ketta-Djoum, etc. Parmi les autres activités à inscrire au tableau de 2019, des négociations pour le financement des projets tels que la réhabilitation de la CRTV avec Eximbank China, l’aménagement de plus de 15 000 hectares de périmètres hydro-pastoraux dans la région de l’Adamaoua, etc.


Read also : Lutte contre la criminalité faunique : le Gabon apporte son concours

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category