Elecam-Sud : un siège régional en construction

Le directeur général des Elections, Erik Essousse, a posé hier 13 janvier à Ebolowa, la pose de la première pierre du bâtiment.

Sans élection d'envergure à organiser en 2021, Elections Cameroon (Elecam) s’occupe autrement. En premier lieu, mener à bien la campagne annuelle de révision des listes électorales. L’opération officiellement lancée à Garoua le 05 janvier dernier se poursuit sur l’ensemble du territoire national. A ceci, il faut ajouter les chantiers d’infrastructures destinées à améliorer le cadre de travail. C’est le cas dans la région du Sud, où le directeur général des Elections, Erik Essousse, a procédé, hier 13 janvier, à la pose de la première pierre de l’immeuble devant abriter la délégation régionale.  Il s’agit d’un bâtiment de deux étages avec rez de chaussée en cours de construction dans la ville d’Ebolowa. Un espace sera également aménagé pour les services départementaux de la Mvila. 


Read also : Reconstruction of the South West Region : Japan Pledges Support

Sur le site, des ouvriers sont déjà actifs pour permettre à l’entreprise en charge des travaux de respecter le délai d’exécution de 12 mois qui lui a été accordé. Il est question de « continuer à doter nos collaborateurs des différentes régions de structures adéquates. C’est pour leur permettre de travailler dans de meilleures conditions. Il s’agit d’un vieux projet qui est enfin lancé. Et il sera exécuté très rapidement », explique Erik Essousse. Il est prévu que d’autres régions bénéficient de nouvelles infrastructures dans les mois à venir. C’est le cas de l’Est et de l’Adamaoua, où Elecam a déjà acquis des parcelles de terrain. Toutefois, pour plus d’efficacité, les sièges régionaux de Garoua et Ebolowa seront la priorité en 2021, avant que ne soient lancés les autres chantiers. 


Read also : Regional Council By-Election : Two Lists Retained

Lors de la visite de travail d’hier, Erik Essousse s’est également enquis de la situation des inscriptions sur les listes électorales dans la région du Sud.  Comme dans le reste du pays, le processus a été lancé ici le 05 janvier dernier, mais les équipes connaissent quelques contraintes liées à la crise sanitaire en cours. « A cause de la pandémie du Covid-19, nous sommes organisés en postes fixes dans les antennes communales. Nous évitons de nous disperser pour ne pas favoriser la propagation de la maladie. À ce jour, nous sommes à 59 nouveaux inscrits », explique le délégué régional Serge Bourdon Otya’a. 


Read also : Centre : revoici Tsimi Evouna

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category