44e séminaire annuel des évêques du Cameroun : prières pour la paix

Samedi dernier, à Banka, la messe pontificale de clôture des travaux s’est déroulée en présence du représentant du chef de l’Etat, le ministre d’Etat, SGPR, Ferdinand Ngoh Ngoh.

Le discours est intéressant. De temps à autre, des applaudissements fusent du temple, pour saluer la dextérité langagière du prélat. Puis, Mgr Abraham Kome, évêque du diocèse de Bafang, et président de la Conférence épiscopale nationale du Cameroun (Cenc), oriente son discours de clôture des travaux du 44è séminaire annuel des évêques du Cameroun sur la fraternité et l’amitié sociale. Partant des querelles familiales qui donnent toujours lieu à des réconciliations futures, le prélat invite les Camerounais à ne pas laisser les querelles fragiliser ce que nous avons de plus cher, la paix. Il invite le peuple de Dieu présent et les Camerounais de tous bords à toujours donner une place au dialogue, en regrettant que la vie soit de plus en plus banalisée dans notre pays. Avant lui, des prières avaient déjà été élevées afin que Dieu restaure la paix, notamment dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest. 


Read also : Cameroon-Turkey : Outgoing Ambassador Bids Farewell

Samedi dernier, la messe pontificale célébrée en la cathédrale cœur immaculée Jésus de Banka (département du Haut-Nkam), a été un grand moment de prière pour la paix au Cameroun. Le chef de l’Etat était représenté par le ministre d’Etat, secrétaire général de la présidence de la République, Ferdinand Ngoh Ngoh, avec à ses côtés le gouverneur de l’Ouest, Augustine Awa Fonka. 


Read also : CHAN 2020 : le « merci » des volontaires à Paul Biya

Durant une semaine, du 09 au 16 janvier 2021, les évêques se sont réunis dans le jeune diocèse de Bafang pour leur séminaire annuel dont le thème cette année portait sur l’avenir de la Conférence épiscopale nationale. Entre prières, actions de grâces au Seigneur, méditation de la parole, et autres, les prélats ont passé en revue un certain nombre de préoccupations relatives à la vie de l’église et de la nation. 


Read also : Bafut : le BIR reconstruit la sous-préfecture

Dans son homélie, Mgr Julio Murat, nonce apostolique au Cameroun et en Guinée équatoriale, a interpellé le peuple de Dieu sur sa marche avec le Seigneur. En s’inspirant du livre de Matthieu tiré des Saintes Ecritures, au chapitre 9, verset 9, le prélat invite le peuple de Dieu à délaisser tout pour suivre le Seigneur comme l’a fait Levi. « Malgré nos infidélités, nos misères, Dieu nous appelle pour nous guérir, dîner avec nous. Il se tient à la porte et frappe », martèle Mgr Julio Murat. L’autre temps fort de cette célébration a été l’adieu à Mgr Benoît Kala, arrivé au terme de son mandat de Sg de la Cenc et remplacé par Mgr Jervis Kebei Kewi, évêque du diocèse de Buéa. Il a reçu les honneurs du vice-président de la Cenc, Mgr Andrew Nkéa Fuanya, archevêque de Bamenda. Le prochain séminaire annuel des évêques du Cameroun se tiendra au diocèse de Ngaoundéré du 08 au 15 janvier 2022. 


Read also : Exécutifs municipaux : un an, quel bilan

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category