Journalistes, officiels, stadiers… : jamais sans mon test…

Une note de la Confédération africaine de football publiée à cet effet, précise également, les centres de dépistage agréés.

Hier, en début de matinée au Centre de prélèvement situé au Palais polyvalent des sports de Yaoundé, les personnels médicaux affectés aux tests de Covid-19 n’avaient pas le temps de se tourner les pouces. Des personnes aux profils divers s’y sont retrouvées, à l’effet de passer cet examen qui est désormais obligatoire pour franchir l’enceinte des stades. Plusieurs stands sont ainsi identifiables au Palais polyvalent des sports de Yaoundé. L’un d’eux, muni de tables et de chaises, accueille ceux qui désirent se faire tester. Un autre stand, situé non loin, sert aux prélèvements. Une fois cette étape dépassée, l’on peut patiemment attendre les résultats. Journalistes, officiels de la Confédération africaine de football (CAF) et du COCAN défilent par petites vagues dans ce centre. Des fiches des ramasseurs de balles dont l’arrivée était annoncée sont également visibles sur les bureaux d’enregistrement des responsables du site. Ainsi que des fiches de renseignements permettant de collecter les informations des « patients ».


Read also : Coton Sport : le come-back dans l’élite

C’est que, la CAF a récemment publié une note précisant qu’il est désormais impératif de se faire tester avant d’accéder aux différents stades. Entre autres, les journalistes et représentants des médias, les officiels, les volontaires, les stadiers… Il est à noter que le public n’est pas concerné par cette mesure. L’institution faitière du football africain a indiqué les centres de dépistage, les délégations des pays qui prennent part au CHAN, tout comme les catégories des personnes concernées. Ainsi, pour décrocher son sésame, les délégations du Cameroun, du Mali, du Burkina Faso, du Zimbabwe et de la CAF devaient se faire tester dans leurs hôtels respectifs. Tandis que le Comité local d’organisation avait pour point du chute le Palais polyvalent des sports et le Stade Omnisports Ahmadou Ahidjo de Yaoundé. Les arbitres quant à eux, avaient leur centre de prélèvement à l’hôtel Booms. Tous ces tests devaient se faire au cours de la journée d’hier, dans l’intervalle 8h-11h.


Read also : Election à la CAF : Yahya et Anouma présentent leurs programmes

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category