Université-entreprise : une opportunité pour Dschang

Un accord-cadre relatif à la création d’une chaire Pierre Castel dans le domaine des systèmes alimentaires et de l’entreprenariat signé hier à Yaoundé.

L’entrepreneuriat au cœur d’un projet innovant avec pour objectif affiché, l’employabilité des jeunes diplômés dans le domaine de l’agriculture et de l’agroalimentaire. Il s’agit de la chaire Pierre Castel (Systèmes alimentaires et entrepreneuriat en Afrique), une action initiée par le Fonds Pierre Castel. Celle-ci veut produire des entrepreneurs et pas seulement des diplômés dans une université d’Etat. Trois universités sont concernées par ce projet innovant. Il s’agit de l’Université de Dschang à travers sa Faculté d’agronomie et des sciences agricoles, l’Ecole supérieure des sciences agronomiques de Bordeaux en France et l’Ecole supérieure d’agronomie de l’Institut national polytechnique Félix Houphouët-Boigny en Côte d’Ivoire. Afin de concrétiser la collaboration qui va désormais lier ces différents partenaires, les bénéficiaires, Pierre De Gaëtan Njikam, directeur général du Fonds Pierre Castel-Agir avec l’Afrique, le Pr. Roger Tsafack Nanfosso, recteur de l’Université de Dschang, ainsi que les représentants de l’Ecole supérieure des sciences agronomiques de Bordeaux et de l’Institut nationale polytechnique Félix Houphouët-Boigny, ont procédé à la signature du projet d’accord. C’était au cours d’une cérémonie présidée par le ministre d’Etat, ministre de l’Enseignement supérieur (Minesup), le Pr. Jacques Fame Ndongo, qui a apporté sa caution dans le cadre d’un parrainage, en présence Yann Lorvo, conseiller de coopération et d’action culturelle de l’ambassade de France.


Read also : Journée internationale de la Femme : le leadership féminin en vedette

Pour ce qui est de la chaire Pierre Castel, il s’agira de suivre des projets entrepreneuriaux des jeunes diplômés dans le domaine de l’agriculture et de l’agroalimentaire. En même temps qu’il est question de les former et de les accompagner dans l’insertion professionnelle. Des animations scientifiques et la mobilité des étudiants des universités partenaires à travers des stages ne seront pas en reste. Ce projet d’envergure très détaillé a reçu l’onction du patron de l’Enseignement supérieur. « La vision du chef de l’Etat est aujourd’hui matérialisée et concrétisée de la plus belle des manières à travers ce partenariat triangulaire, France-Cameroun-Côte d’Ivoire. Une université-une entreprise. Cette cérémonie prouve que l’Université est devenue une véritable entreprise », s’est réjoui le ministre d’Etat. Au nom Pierre Castel, président du groupe Castel, Pierre De Gaëtan Njikam, s’est dit heureux d’accompagner la jeunesse camerounaise dans ce secteur hautement important qui est celui de l’agriculture. Le recteur de l’Université de Dschang a, quant à lui salué la création de la chaire Pierre Castel. D’après lui, l’université a besoin de l’employabilité des jeunes à même de produire des richesses et le meilleur moyen de le faire c’est lui donner des compétences et des aptitudes dans un milieu organisé. Créé en 2017 par Pierre Castel et Pierre De Gaëtan Njikam, le Fonds Pierre Castel-Agir avec l’Afrique soutient financièrement la formation des projets initiés par de jeunes entrepreneurs africains dans les secteurs de l’agriculture et de l’agroalimentaire, filières à forte valeur ajoutée et facteurs de dynamique économique et sociale en Afrique. 


Read also : Respect des mesures barrières : dangereuse insouciance

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category