Election du commandement traditionnel dans la Menoua : Enow Abrams Egbe sur le terrain

Pour peaufiner le scrutin partiel du 4 avril prochain, le président du Conseil électoral s’est entretenu vendredi dernier à Dschang, avec les acteurs du commandement traditionnel.

A la suite de la convocation du corps électoral par le chef de l’Etat, les candidats du commandement traditionnel dans la Menoua, ont jusqu’au 19 janvier prochain pour constituer et déposer leurs listes. Le président du Conseil électoral, Enow Abrams Egbe, s’est entretenu le 15 janvier dernier avec les chefs traditionnels de la Menoua, dans l’optique de la constitution des listes légales. Au cours de cette séance de travail qui s’est déroulée dans la salle annexe de la mairie de Dschang, le président du Conseil électoral, a insisté sur la nécessité pour les différentes listes, de respecter les différentes composantes sociologiques du département de la Menoua, tel que le prescrit l’article 246 alinéa 1 du Code électoral.


Read also : Cameroon-Turkey : Outgoing Ambassador Bids Farewell

Les échanges ont permis de dissiper tous les malentendus entourant cette incompréhension ayant abouti au rejet des précédentes listes par le Conseil électoral. Le patron du processus électoral a rappelé que la feuille de route d’Elecam est d’organiser des élections libres et transparentes répondant aux standards juridiquement définis par la loi camerounaise. En cas de manquement, les juridictions compétentes sont là pour dire le droit. Enow Abrams Egbe qui a aussi présidé une séance de travail avec ses collaborateurs locaux, a insisté sur le respect du calendrier.


Read also : CHAN 2020 : le « merci » des volontaires à Paul Biya

Au soir du 19 janvier, conformément à l’article 187, les listes déposées à l’agence départementale d’Elecam de la Menoua, seront transmises sans délais à la direction générale d’Elecam qui après examen, les fera parvenir au conseil électoral qui doit effectuer les dernières vérifications avant de publier le 3 février prochain. Soit 60 jours avant la date de cette élection partielle. La campagne électorale pour la conquête des trois sièges des représentants du commandement traditionnel de la Menoua, va débuter le 20 mars, soit le 15è jour précédant le scrutin. Le maire de Dschang et les 160 chefs traditionnels de la Menoua (deux chefs de premier dégré, 17 chefs de deuxième dégré et 147 chefs de troisième dégré), ont tenu à féliciter le chef de l’Etat pour cette opportunité qui permet au département de la Menoua d’éviter toute exclusion et de se remettre entièrement dans le jeu de la décentralisation et du développement local.


Read also : Bafut : le BIR reconstruit la sous-préfecture

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category