Guinée-Namibie : la leçon du Sily

Dans le groupe D, la Guinée a remporté une victoire convaincante 3-0 hier à Limbe en clôture des matchs de la première journée.

Lundi dernier, soit 24 heures avant sa première sortie de la compétition contre la Namibie, Kanfory Lappé Bangoura, le sélectionneur guinéen, estimait avoir à sa disposition un groupe qui a du répondant. L’art de la réplique, la Guinée n’a pas eu besoin d’en faire usage puisque c’est elle qui est allée à l’abordage tambour battant. Un départ enthousiaste ponctué au final par une victoire 3-0 sur la Namibie hier au stade Omnisports de Limbé. 


Read also : Coton Sport : le come-back dans l’élite

Après quelques avertissements sans frais et avec leur contribution, les Brave Warriors vont se faire punir à la 13e minute sur une erreur défensive dans la surface de réparation. Du plat du pied, Yakhouba Barry, qui a récupéré le ballon au nez et à la barbe du gardien namibien, ouvre le score. Les choses vont quelque peu se tasser par la suite entre les deux équipes. Néanmoins, le Sily national local va garder le pied sur le ballon. Il va par plusieurs fois faire admirer son aisance technique et jouer la passe à 10 sans conclure pour autant. 


Read also : Election à la CAF : Yahya et Anouma présentent leurs programmes

Le break va intervenir dans le temps additionnel de la première période. Sur une contre-attaque rapide, Mory Kante met sur orbite depuis le milieu de terrain Morlaye Sylla. Son accélération le conduit côté gauche, à l’entrée de la surface adverse. Le temps de rabattre vers l’axe, le milieu de terrain d’Horoya Ac loge le ballon dans la lucarne opposée du but gardée par Edward Maova. Imparable. 2-0, le break est fait. Après une longue gestion de sa confortable avance, Yakhouba Barry s’offre un doublé d’un tir croisé à la 86e minute


Read also : « Le championnat va se poursuivre sans anicroche »

Et la Namibie dans tout ça ? Elle n’a quasiment pas existé en première période où elle a davantage joué dans sa moitié de camp. Usant et abusant des longs ballons vers l’avant, on a peu vu l’avant-garde namibienne. Les rares situations offensives plus ou moins dangereuses sont intervenues sur des centres aux allures de tir. En seconde période, l’unique occasion franche namibienne est intervenue sur coup franc. La frappe des 25 mètres d’Ambrosius Amseb a été claquée en corner par le portier guinéen. Si les Namibiens veulent continuer dans ce tournoi, ils n’auront pas droit à l’erreur ce samedi face à la Tanzanie. La Guinée, leader du groupe D, suite à son gala offensif, va croiser son dauphin zambien.


Read also : Foot business : une plateforme pour attirer les investisseurs

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category