Sécurité alimentaire au Cameroun : le PAM réitère son engagement

Une audience accordée, vendredi dernier, à la représentante du pays de cet organisme onusien, Wanja Kaaria-Ndoho, par le ministre délégué auprès du Minrex chargé du Monde islamique, Adoum Gargoum.

Le Programme alimentaire mondial (PAM) sera toujours auprès du Cameroun, comme il fait depuis un demi-siècle. Un soutien qui va non seulement rester fort, mais surtout s’intensifier. Vendredi 15 janvier dernier, Wanja Kaaria-Ndoho, représentante du Programme alimentaire mondial dans le pays, l’a fait savoir au ministre délégué auprès du ministre des Relations extérieures chargé du Monde islamique. C’était au cours d’une audience accordée par Adoum Gargoum. Pendant une trentaine de minutes, les deux personnalités ont passé en revue la coopération entre le PAM et le Cameroun, des questions d’importance mutuelle qui justifient la présence de cette agence onusienne dans ce pays de plus en plus en proie à des défis humanitaires


Read also : Cameroon-Turkey : Outgoing Ambassador Bids Farewell

Par la suite, il a été question d’aborder l’avenir de cette relation. Un avenir serein, mais plein de défis. Ceci, au regard, entre autres, du contexte sécuritaire dans le pays. Situation qui oblige le PAM à être un peu plus présent que par le passé. « Malheureusement, le Cameroun connaît trois crises. C’est-à-dire celle de l’Extrême-Nord avec Boko Haram, celle de l’Est avec la crise des réfugiés à cause de la situation d’insécurité en République centrafricaine, puis nous avons les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Nous avons également le Covid-19. Notre soutien continuera à se déployer dans ces domaines clés », a révélé Wanja Kaaria-Ndoho à l’issue de cette audience. 


Read also : CHAN 2020 : le « merci » des volontaires à Paul Biya

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category