Elections régionales dans la Menoua : deux listes déposées à Elecam

En attendant la validation de ces listes par le Conseil électoral, les chefs traditionnels de ce département fourbissent leurs armes pour le scrutin partiel du 04 avril prochain.

Le 04 avril prochain, sauf rejet de listes par Elections Cameroon, deux listes seront en compétition dans le département de la Menoua pour la tenue du scrutin régional dans le collège du commandement traditionnel. En effet, au soir du mardi 19 janvier 2021, date butoir pour la constitution et le dépôt des listes des candidats, deux listes ont été déposées au niveau de l’organe en charge des élections par les différents protagonistes. La première liste est conduite par le chef Bamendou, SM Gabriel Tsidié. Il avait vu sa liste rejetée par Elecam pour le non-respect de la composante sociologique tel que prescrit par l’article 246 alinéa 1 du Code électoral dans le cadre de l’élection du 6 décembre 2020. Cette fois, pour éviter de voir à nouveau rejetée sa liste, le « monarque » de Bamendou a composé une liste qui comprend outre lui, le chef du groupement Fossong-Wentcheng, SM Placide Nguefack, et le chef du village Folguetafou dans le groupement Sanzo, arrondissement de Santchou, SM Benjamin Mfoko. Une liste qui « respecte la composante sociologique », précise SM Gabriel Tsidié que CT a pu joindre au téléphone.


Read also : Cameroon-Turkey : Outgoing Ambassador Bids Farewell

La deuxième liste déposée à Elecam est conduite par SM Albert Gnintemzem, le chef du groupement Fombap dans l’arrondissement de Santchou. Il faisait partie de la liste rejetée pour non-respect de la composante sociologique. Il y a été débarqué et a donc constitué sa liste qui est composée outre de sa personne, de SM Claude Anatole Momo du village Nziefeng dans l’arrondissement de Nkong-ni et de SM Georges Eloumba du groupement Fontsam dans l’arrondissement de Santchou. Les deux candidats têtes de listes attendent encore la validation de celles-ci par Elecam avant de dévoiler leurs différentes stratégies de campagne pour convaincre leurs pairs de voter leurs listes le 04 avril prochain. Toutefois, chacun demeure confiant quant à ses chances de réussite. Les listes déposées à Elecam Menoua seront transmises sans délais à la direction générale des Elections qui les fera parvenir au Conseil électoral qui effectuera les dernières vérifications avant de rendre publique, au plus tard le 3 février prochain, celles qui sont conformes à la loi. La Menoua compte un peu plus de 160 chefs traditionnels dont 02 de premier degré, 17 de deuxième degré et 147 de troisième degré. 


Read also : CHAN 2020 : le « merci » des volontaires à Paul Biya

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category