Stade Omnisports de Yaoundé : les volontaires rectifient le tir

Après les manquements et autres indélicatesses de la première journée, ces facilitateurs ont revu leur manière d’accueillir le public.

Myriam B et Antoine E font partie des 700 volontaires mobilisés dans le cadre du Championnat d’Afrique des nations (CHAN) sur le site de Yaoundé. Mercredi dernier, au stade Ahmadou Ahidjo, c’est avec entrain qu’ils accueillaient et orientaient les spectateurs venus assister aux rencontres de la deuxième journée. « Salut, Monsieur. Puis-je voir votre billet ? », demande Myriam B, à l’un des supporters des Lions A’. Après avoir pris connaissance du numéro de siège de son interlocuteur, Myriam va le communiquer à Antoine E, qui, lui, va prendre le relais en conduisant le spectateur vers son siège. Ces va-et-vient à répétition se dérouleront tout au long de la soirée. 


Read also : Coton Sport : le come-back dans l’élite

Les volontaires mettent visiblement du cœur à assurer leurs tâches. Une attitude qui tranche avec celles observées lors du premier match. Désinvoltes, moins portés à orienter les spectateurs dans les stades, parce que concentrés dans leurs téléphones, ils avaient été rappelés à l’ordre par la CAF. Joseph K, un autre volontaire, a tenu à corriger ces imperfections. Le 20 janvier dernier, il devait s’assurer que les couloirs du stade ne sont pas occupés par les spectateurs. « Messieurs, s’il vous plaît, prière de regagner vos places respectives, il est interdit de se regrouper dans les couloirs du stade », lance-t-il, à chaque fois qu’il est en face d’un groupe de spectateurs. Mais, il fera quelques fois face à des résistances. C’est le cas par exemple de ces hôtesses à qui Joseph demande de quitter l’espace réservé aux médias et de regagner leurs sièges. Elles vont opposer un refus catégorique. Ce qui va déboucher sur des éclats de voix.


Read also : Election à la CAF : Yahya et Anouma présentent leurs programmes

Le directeur du stade, Timothée Mete, va de temps en temps faire le tour des différentes allées pour se rassurer que les volontaires exécutent les instructions données la veille par le ministre des Sports et de l’Education physique. « Je fais la ronde pour m’assurer que les volontaires font ce qui est attendu d’eux. C’est-à-dire accueillir les spectateurs et les orienter. C’est vrai que certains continuent de se laisser emporter par leurs téléphones, mais je note une nette amélioration dans leur façon de travailler, contrairement à ce qui a été observé lors des premiers matches », déclare-t-il. 


Read also : « Le championnat va se poursuivre sans anicroche »

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category