« Il y aura des révolutions dans cette deuxième journée »

Florent Voundi, consultant CT.


Read also : Coton Sport : le come-back dans l’élite

Avec la deuxième journée plus reluisante en termes de buts et de spectacle, les forces en présence de la compétition commencent-elles à se dessiner ?


Read also : Election à la CAF : Yahya et Anouma présentent leurs programmes

Bien sûr, la première journée les a libérées et la deuxième est celle au cours de laquelle les équipes cherchent à avoir un pied vers la qualification. Dans la poule A, trois équipes se distinguent et disposent de toutes leurs chances de qualification. Le Cameroun peut se qualifier en cas de victoire ou de score de parité face aux Etalons, mais pour cela, il faudra réorganiser le compartiment défensif par une défense mixte alternant l’individualité et la zone, réajuster le compartiment médian et la création permanente de la supériorité numérique, positionner les ailiers, insister sur l’agressivité offensive généralisée. Le Mali a déjà un pied en quarts, mais il faudra tout de même battre le Zimbabwe.


Read also : « Le championnat va se poursuivre sans anicroche »

Comme le Burkina Faso mercredi, est-il envisageable de voir d’autres équipes sonner la révolte et jouer les trouble-fête ?


Read also : Foot business : une plateforme pour attirer les investisseurs

Effectivement, il y aura des révolutions au cours de cette deuxième journée, cruciale pour se qualifier. C’est une compétition, et il faut bien que des équipes sortent des poules. Dans le groupe B, la Libye n’a pas dit son dernier mot. Le Congo Brazzaville et le Niger vont certainement présenter une prestation nettement meilleure que celle qu’ils ont livrée en première journée. Dans la poule C, le Rwanda dispose d’un énorme potentiel athlétique et donnera du fil à retordre au Maroc, champion d’Afrique en titre ainsi qu’à l’Ouganda. Dans la poule D, la Guinée et la Zambie ayant pris une option salutaire lors de la première journée, la Tanzanie va certainement jouer les trouble-fête, car elle semble en avoir les ressources.


Read also : Australian Open : Novak Djokovic, Naomi Osaka Triumph

La poule B a un intérêt particulier pour le Cameroun car elle compte de potentiels adversaires. Quelles leçons tirer du choc d’hier entre la Libye et la RDC ?


Read also : Eliminatoires Afrobasket masculin 2021 : le Cameroun a son ticket

L’affiche Libye-RDC était un véritable choc d’expérimentés. Les leçons à retenir varient en fonction des équipes. Cette rencontre n’a pas été la plus facile pour la RDC. Elle a concédé un but à la 5e min, ce qui laisse croire à une timidité dans ses débuts de match. Dans son système en 4-3-3, son point faible est sa défense et l’inexistence du relais défense-attaque. Sa force en revanche est son attaque. La preuve, elle a pu égaliser à la dernière minute du temps additionnel, ce qui prouve aussi qu’elle est physiquement assise. Les Libyens par contre évoluent sur la base d’un 4-4-2 avec plusieurs variantes. Leur force est le Catenaccio, un système de jeu caractérisé par un regroupement défensif permanent, avec des attaques rapides sur contre. Ils ont la particularité de débuter les rencontres en puissance. C’est ce qui justifie leur but marqué à la 5e min. Leur faiblesse semble être le gardien qui éprouve plusieurs difficultés de placement, de concentration et une prise de balle pas du tout rassurante.


Read also : 2021 NBA All Star : Joel Embiid Picks Fourth Straight Entry

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category