Maroc-Rwanda : les Amavubis défient le champion

Avec un seul point au compteur, les Rwandais comptent se relancer dans la course aux quarts de finale ce soir face aux Lions de l’Atlas.

Pour leur deuxième descente dans la cuvette de Bepanda, les Rwandais veulent faire beaucoup mieux que le nul quelque peu frustrant de la première rencontre face à l’Ouganda. Et le fait que l’adversaire de ce soir soit le Maroc, champion en titre et favori, ne change en rien les ambitions des poulains de Vincent Machami. Le coach rwandais, face à la presse hier, 21 janvier, au Stade de la Réunification, a d’ailleurs relevé que les deux équipes se connaissaient bien. Et sans manquer de respect aux Lions de l’Atlas, « équipe constituée de bons joueurs, et qui va sans doute vouloir continuer sur sa dynamique de victoires », l’entraîneur du Rwanda n’aura que la victoire en tête en entrant au stade.


Read also : Coton Sport : le come-back dans l’élite

Il pourra pour cela s’appuyer sur un effectif complet, préservé des blessures et épargné par le Covid-19. Et si la stratégie qui sera déployée sur le terrain n’a pas été dévoilée, le Rwanda promet d’aborder la rencontre « avec énergie ». Il faut dire qu’en cas de victoire, l’équipe passerait devant son adversaire du soir, et pourrait rêver plus grand.


Read also : Election à la CAF : Yahya et Anouma présentent leurs programmes

Le Maroc, dont le coach et le gardien de buts se sont présentés en conférence de presse après les Rwandais, sait à quoi s’en tenir. Et ne devrait pas prendre son adversaire de haut. « Le niveau des équipes est désormais proche, il n’y a plus de petites nations », dira Housseini Amoutcha, l’entraîneur marocain. Avant d’ajouter : « Les résultats se joueront sur des détails (…) Je sais que nous avons affaire à un adversaire coriace ».


Read also : « Le championnat va se poursuivre sans anicroche »

Le Maroc a aussi une belle carte à jouer. Une victoire serait synonyme de qualification, et permettrait aux champions en titre, dont l’ambition de conserver le trophée est clairement affichée, de faire tourner les effectifs pour le dernier match de poule. Une façon de ménager sa monture, afin d’aller le plus loin possible.


Read also : Foot business : une plateforme pour attirer les investisseurs

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category