Compteurs : le choix est désormais possible

A côté des compteurs électromécaniques encore d’usage chez les anciens abonnés, Eneo propose deux nouveaux outils de comptage électronique.

Le compteur électromécanique


Read also : Corridor Douala-Bangui : le trafic peut reprendre

Il s’agit de cet outil que les clients d’Eneo qui ont un contrat de plus de cinq ans connaissent. On le reconnaît à son disque qui tourne proportionnellement à l'énergie consommée. Il se fixe à l’aide de trois points d’attache, généralement sur un morceau de planche préalablement fixé au mur ou sur tout autre support. Il est actuellement utilisé pour les clients en basse tension. Il est également reconnaissable à sa couleur noire ou bleue, avec un disjoncteur qui s’active de façon verticale.  


Read also : Emergence : Charles Foka pour une transition énergétique

Le compteur électronique classique


Read also : Allocation de résilience de la Banque mondiale : le Cameroun en quête d’éligibilité

Utilisé chez les clients en basse tension, le compteur électronique dit classique a la particularité de capter la consommation au micron près. Selon Eneo, cet outil de comptage est « un gage du renforcement de la ?abilité des données et de la justesse des factures. » le compteur électronique classique est disponible dans les formules « prépayé » et « postpaid ».


Read also : Association des « bayam-sellam » : un congrès extraordinaire annoncé

La formule prépayée fonctionne avec une recharge, comme pour le téléphone. L’usager achète une carte (accessible dans les agences Eneo) ou chez l’un des partenaires de la société tels que Orange Money ou MTN mobile Money. Il  saisit ensuite les chiffres du code indiqués directement sur le compteur pour pouvoir consommer l’énergie. Les recharges sont disponibles à partir de 1000 F. 


Read also : Infrastructures routières : les chantiers au peigne fin

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category