Extrême-Nord : pas d’état de grâce pour Daniel Kalbassou

En installant le président du Conseil régional et son équipe vendredi dernier, le gouverneur leur a recommandé de se mettre immédiatement au travail.

« L’homme qu’il faut à la place qu’il faut ». C’est en ces termes que Midjiyawa Bakari, le gouverneur de la région de l’Extrême-Nord a présenté Daniel Kalbassou,  le premier président du Conseil régional de l’Extrême-Nord. C’était le 22 janvier 2021 à l’occasion de la cérémonie d’entrée en fonction du bureau exécutif. « Les attentes des populations sont nombreuses et il va falloir que Daniel Kalbassou et son équipe se mettent  résolument au travail », a recommandé le gouverneur de l’Extrême-Nord. Le président du Conseil régional mesure parfaitement l’immensité de la tâche qui l’attend : « l’Extrême-Nord est dans une situation particulière en termes de sécurité, en termes développement. Mais nous avons des potentialités agro-pastorales et des potentialités agro-industrielles », a reconnu le tout premier président du Conseil régional de l’Extrême-Nord. 


Read also : Cameroon-Turkey : Outgoing Ambassador Bids Farewell

Le développement socio-économique est une tâche ardue certes, mais que Daniel Kalbassou entend assumer en synergie avec le gouvernement, les partenaires au développement, tous les membres du Conseil régional ainsi que les populations de la région de l’Extrême-Nord. « Je vais tout faire pour qu’on réussisse », a promis le président du Conseil régional. C’est la place des fêtes de Founangué à Maroua qui a abrité cette cérémonie d’installation de l’exécutif du Conseil régional ; un événement auquel ont pris part, des membres du gouvernement, originaires de la région.  


Read also : CHAN 2020 : le « merci » des volontaires à Paul Biya

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category