Travaux publics : l’accent sur la réduction des coûts

Emmanuel Nganou Djoumessi l’a réitéré récemment lors de la clôture de la conférence annuelle de son département ministériel.

Depuis le 20 janvier dernier, les responsables du ministère des Travaux publics en savent davantage sur les actions à mener au cours de cet exercice pour améliorer les performances du secteur. Il sera question au cours de cette année 2021, de recourir aux matériaux locauxd isponibles pour stabiliser les sols ; d’avoir des coûts réalistes ; d’accompagner les collectivités territoriales décentralisées. « Nous devons tirer le coût de nos travaux routiers vers le bas. Avoir des options techniques réalistes, moins généreuses et inscrites dans un investissement progressif. Nous n’avons pas besoin de faire une structure de chaussée pour un trafic lourd en 2021 alors que nous avons des études de trafic qui parlent d’un trafic moyen ou léger. Le trafic pourra être lourd mais l’investissement progressif à faire sur la route nous amène donc à adapter les études pour renforcer les études de chaussée, donc la financer un peu plus», a précisé Emmanuel Nganou Djoumessi. Toujours dans le sens de la réduction des coûts des travaux, le Mintp a souhaité un recours au bordereau des prix unitaires élaboré par son ministère et non plus au prix moyen pratiqué. Parlant encore des options techniques à prendre, le ministre a insisté sur l’allotissement  des travaux en 35 km au plus. 
Pour une meilleure coordination des actions, il a aussi été prescrit que ch...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category