Accident Axe Dschang-Santchou : l’Etat au chevet des rescapés

Dans les hôpitaux de Dschang et Bafoussam, les blessés reçoivent une prise en charge gratuite.

C’est en pleurs, que la famille de Gisèle Solefack a conduit vers 9h hier, sa dépouille à la morgue de l’Hôpital régional de Bafoussam. La mort de cette maman de 66 ans, porte à 54, le nombre de personnes actuellement décédées à la suite de l’accident dramatique qui s’est produit à la falaise de Dschang, au petit matin du 27 janvier. « Les cinq autres blessés graves qui se trouvent à l’Hôpital régional de Bafoussam sont suivis avec attention par le personnel médical », précise le Dr François Ngeugoue Tchokouaha, conseiller médical dudit hôpital. « Des six patients transférés ici par l’Hôpital de district de Dschang, il en reste cinq. Deux sont aux urgences et les autres sont en réanimation. Tous sont suivis 24 heures sur 24 », précise ce médecin spécialiste. Les nouvelles sont rassurantes à Dschang. Le ballet des patients qui récupèrent leurs forces s’accroît progressivement. L’Etat, par l’intermédiaire du gouverneur de la région de l’Ouest, Augustine Awa Fonka a immédiatement apporté du soutien aux rescapés de ce drame. Le patron de la région de l’Ouest a rendu visite aux blessés qui se trouvent à l’Hôpital de district de Dschang et à l’Hôpital régional de Bafoussam, parmi lesquels Pierre Aimé Kana (52 ans), le chauffeur du bus. Il a assuré toutes les victimes de la sollicitude du gouvernement, qui se manifeste notamment à travers la prise en charge gratuite de chacun d’entre eux.


Read also : Interview: “There Is No Risk At Any Level”

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category