Guinée-Rwanda : le Syli passe les quarts

La Guinée va disputer sa deuxième demi-finale du CHAN mercredi prochain contre le Mali après sa victoire 1-0 sur le Rwanda hier à Limbe.

Au rythme des tambours, les 30 joueurs de l’effectif guinéen font le tour du stade Omnisports de Limbe. Ils communient avec l’important contingent de supporters qui a fait le déplacement en provenance de Douala. Après 2016, le Syli national va disputer mercredi prochain contre le Mali, une deuxième demi-finale du CHAN. Une performance qu’il doit à sa victoire 1-0 sur le Rwanda hier en clôture des quarts de finale. 


Read also : Coton sport-JS Kabylie : l’heure de la revanche

Une victoire méritée pour les hommes de Kanfory Lappé Bangoura qui ont dominé les débats dans l’ensemble. Ils ont surtout été aidés en seconde période par le second rétropédalage du central marocain Samir Guezzaz. D’abord averti, Olivier Kwizera, le gardien rwandais, va être exclu par l’arbitre après consultation de la VAR. Sur le coup franc qui s’en suit, le maestro guinéen Morlaye Sylla expédie une feuille morte dans la lucarne du pauvre Yves Kimenyi, cueilli à froid. Pour l’étendue de son art, le meneur de jeu guinéen a été désigné Homme du match pour la troisième fois depuis le début du tournoi. Durant le temps additionnel, Olivier Niyonzima va donner l’illusion du but égalisateur du Rwanda malheureusement entaché d’une position de hors-jeu. Les Guêpes ont manqué de réussite à deux reprises en touchant le poteau à la 47e minute et la barre transversale à la 67e minute. 


Read also : Karichma Ekoh- Albertina Kassoma : le face à face

En première période, la Guinée va vite évoluer en infériorité numérique. Après une rugueuse intervention, le milieu défensif Mory Kante va être expulsé à la 11e minute suivant le même scénario de l’expulsion rwandaise. Réduit à 10, Kanfory Lappé Bangoura ne va procéder à aucun changement. Il va juste faire descendre d’un cran son meneur de jeu Morlaye Sylla qui va désormais officier devant la défense. Si le Syli national s’est montré plus entreprenant dans le jeu malgré son handicap numérique, il n’a pas fait preuve de réalisme devant. Le danger est surtout venu de l’arrière avec les montées du latéral gauche Mohamed Bangoura. Manquant de puissance, ses deux salves en début de match puis durant le temps additionnel ont été facilement saisies par le portier rwandais. Le Rwanda s’est uniquement signalé sur un coup de tête hors cadre de son capitaine Jacques Tuyisenge à la 9e minute. Les Amavubi, un peu émoussés physiquement, vont surtout perdre ce dernier et Rashid Kalisa sur blessure. Une bien triste fin de parcours pour le Rwanda qui rêvait d’une première demi-finale dans ce CHAN. Mais ce ne sera pas cette fois.


Read also : Tunisia-Congo : Third Place Battle

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category