Accident de Santchou : la compassion du Minsanté et des députés

Des appuis multiformes ont été offerts pour assister les sinistrés et leurs proches depuis le week-end dernier.

Une bonne nouvelle pour les accidentés de la falaise de Santchou-Dschang. Le ministre de la Santé annonce l’arrivée imminente de deux équipes de spécialistes à l’Ouest. La première va renforcer celle en place pour le suivi des 9 patients qui se trouvent respectivement à l’hôpital régional de Bafoussam (2) et à l’hôpital de district de Dschang (7). La seconde équipe va assurer le suivi psychosocial des accidentés et de leurs familles. « Ils ont tous besoin de croire encore en la vie après ce traumatisme », a insisté le Dr Manaouda Malachie. Le ministre de la Santé a fait cette annonce après une visite de réconfort aux blessés hier mardi.


Read also : Interview: “There Is No Risk At Any Level”

Le ministre de la Santé a été précédé au chevet des patients par des élus de la Nation. Les députés de la région de l’Ouest, conduits par Théodore Datouo, vice-président à l’Assemblée nationale, sont descendus lundi dernier, offrir leur assistance aux accidentés. Une somme de 4 millions a été à l’occasion collectée par ces derniers et remis, pour contribuer au suivi familial des accidentés. Ces derniers sont aussi allés déposer une gerbe de fleurs de condoléances aux victimes, sur le lieu où s’est produit le drame. Au cours d’une séance de travail avec le ministre des Transports, Théodore Datouo, au nom des parlementaires a réitéré leur volonté et leur disponibilité à œuvrer aux côtés du gouvernement et de la population, pour limiter la saignée des accidents de la circulation.


Read also : Nécrologie: Jean-Vespa est mort

Un combat que mène déjà avec efficacité, le réseau des parlementaires pour la sécurité routière, comme l’a apprécié Jean Ernest Massena Ngalle Bibehé. Ce réseau qui a accompagné le ministre des Transports lors de sa descente sur le terrain, effectue régulièrement selon son président, le député Malomba Esembe, des actions de sensibilisation, de formation et de conscientisation auprès des usagers de la route. « En plus des actions de sensibilisation permanentes que nous menons, nous sommes disposés à étudier et arrêter des lois qui vont contribuer à endiguer les accidents de la circulation sur nos routes en touchant le mal par la racine », a précisé le vice-président de la commission des lois à l’Assemblée nationale. Des soutiens multiformes appréciés par les accidentés et leurs proches.


Read also : Gestion des corps: Avec restrictions

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category