Comportements à risque : hygiène de vie à surveiller

Le manque d’activité physique, la sédentarité et l’obésité font partie des facteurs pouvant entraîner un cancer.

L’annonce d’un cancer engendre très souvent chez le patient la remise en cause de l’hygiène de vie antérieure. D’après l’OMS, une mauvaise alimentation est l’un des principaux facteurs d’un éventail de maladies chroniques, à l’instar du cancer et d’autres affections liées à l’obésité. Le manque d’activité physique, une mauvaise alimentation, le comportement sédentaire et l’obésité sont en cause de 20 à 40 % de tous les cancers d’après les spécialistes. En effet, l’usage de la voiture ou des transports en commun, la mécanisation du travail et l’urbanisation, entre autres, rendent l’activité physique moins naturelle au quotidien. Ces habitudes de vie imposent l’intégration d’une activité physique quotidienne, notamment la marche ou des exercices physiques à la maison. 


Read also : Interview: “There Is No Risk At Any Level”

Car être physiquement actif réduirait notamment le risque de cancer de la vessie, du sein, du côlon, de l’endomètre, du rein et de l’œsophage. Les bons réflexes « nutrition santé » consistent également à s’habituer à une alimentation variée et équilibrée en préférant les produits frais plutôt que ceux déjà préparés en limitant les excès de sucre et de sel ou encore de gras, la viande transformée, l’huile de friture frelatée utilisée à répétition. Sans oublier la consommation de tabac et d’alcool. Aussi est-il conseillé de consommer davantage de fruits, de légumes et de céréales pour se prémunir contre le cancer. Le changement de comportement individuel devrait alors réduire le risque personnel de souffrir d’un cancer.


Read also : Nécrologie: Jean-Vespa est mort

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category