Sopecam : opération commando pour 2021

Les journées d’imprégnation de l’entreprise ouvertes hier au siège par le directeur général, Marie-Claire Nnana prônnent une meilleure agressivité au plan commercial.

La pandémie de Covid-19 n’a épargné personne. Même pas la Société de Presse et d’Editons du Cameroun (Sopecam). Des activités touchées en plein cœur et dont les effets se font ressentir au niveau des chiffres. D’abord la publicité qui connaît une baisse de 7,12%, tandis que l’imprimerie et l’édition subissent une baisse de 15,60% dans leurs résultats de 2020. Les journées d’imprégnation ont démarré hier au siège de l’entreprise à Yaoundé. Dans son discours d’ouverture, Marie-Claire Nnana, directeur général de la Sopecam, a relevé l’urgence d’une relance au sein de l’entreprise. « Les performances commerciales des derniers exercices indiquent que nous nous dirigeons vers une situation critique. J’ai sonné plusieurs fois l’alerte pour réveiller les différentes équipes », a-t-elle relevé. Pourtant, l’entreprise présente des atouts à au moins trois niveaux.


Read also : Interview: “There Is No Risk At Any Level”

D’abord, les publications. « Sans pervertir leur vocation qui est de faire de l’information, nous devons capitaliser leur crédibilité et en faire un argument de vente pour nos autres activités », a-t-elle indiqué. Secundo, les équipements de la Sopecam, avec un plateau technique capable de réaliser des travaux de grande envergure dans les domaines de l’imprimerie et de l’édition. Enfin, la ressource humaine. « Des journalistes de talent, des commerciaux bien formés, des fabricants expérimentés, des imprimeurs aguerris. Mais, chacun travaille uniquement ou essentiellement pour son domaine. Nous ne parvenons pas à créer de véritable synergie au profit de la Sopecam », a déploré la Marie-Claire Nnana. L’axe de la relance, c’est la synergie entre les équipes.


Read also : Nécrologie: Jean-Vespa est mort

« Esprit commando pour un commercial plus performant » est le thème qui guide les travaux de trois jours entre les personnels de l’entreprise. « Nous devons mutualiser nos forces dans différents domaines de l’information à l’imprimerie en passant par la communication et la publicité ». A cet effet, les participants vont travailler jusqu’au 5 février dans trois principaux ateliers : les défis de la nouvelle stratégie commerciale ; le numérique : opportunité à saisir ; la Sopecam dans le contexte de décentralisation. Les idées issues de ces laboratoires devront contribuer à être plus efficace en 2021. Selon le rapport d’activités 2020, le chiffre d’affaires est passé de six à cinq milliards de F, sur un objectif de départ de plus de huit milliards de F. Par ailleurs, le programme d’actions 2021 a indiqué les grandes lignes de l’année. Pour ce qui concerne par exemple Cameroon Tribune et les autres publications, il est attendu une médiatisation efficiente des événements spéciaux, la consolidation des sites web de Cameroon Business Today et de Cameroon Insider, ainsi que la mise en valeur de l’actualité régionale. Du côté de la publicité, on escompte un meilleur positionnement des produits sur les plateformes numériques, tandis que le volet couvert par les systèmes d’information doit permettre que les sites donnent des opportunités de e-commerce.


Read also : Gestion des corps: Avec restrictions

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category