Elections à l’Union africaine : le Nigeria sollicite l’appui du Cameroun

Reçu hier au Palais de l’Unité par le président de la République, Paul Biya, l’ambassadeur Joseph Keshi, envoyé spécial du président Muhammadu Buhari a indiqué que son pays a besoin du soutien de son voisin pour briguer un poste de commissaire.

C’est en voisin que l’ambassadeur Joseph Keshi, envoyé spécial du président nigérian, Muhammadu Buhari a été reçu hier après-midi au Palais de l’Unité par le président de la République, Paul Biya. « J’ai été envoyé par le président Muhammadu Buhari pour transmettre un message spécial au président Paul Biya et pour discuter de certains sujets de la coopération bilatérale » a-t-il indiqué à la presse à l’issue de l’entretien. Pour se faire plus précis, l’émissaire d’Abuja n’a pas manqué de dévoiler l’un des sujets à l’ordre du jour de l’échange avec le chef de l’Etat : « Nous avons sollicité le soutien du Cameroun pour l’élection à la Commission de l’Union africaine prévue samedi prochain ». L’organisation panafricaine tient en effet dès demain à son siège d’Addis-Abeba en Ethiopie, un sommet extraordinaire des chefs d’Etat et de gouvernement. Les travaux qui vont se tenir par visioconférence sont essentiellement électifs. Il s’agira du renouvellement du « gouvernement » de l’Union africaine. Au cours de ce scrutin, et d’après l’émissaire du président nigérian, ce pays voisin brigue le poste de commissaire chargé des affaires politiques, de la paix et de la sécurité au sein de l’organisation panafricaine. D’où la demande de soutien adressée par le président Muhammadu Buhari à son homologue et frère, le président Paul Biya.


Read also : Cameroun-France : Emmanuel Macron écrit à Paul Biya

Toutefois, d’autres sujets d’intérêt communs ont meublé les échanges d’hier au Palais de l’Unité. De l’avis de l’ambassadeur Keshi, il a notamment été question de la coopération bilatérale. Il a à cet effet rappelé l’engagement des deux pays dans la lutte contre le terrorisme, eux qui font notamment face à la secte terroriste Boko Haram. Un combat auquel est venu s’ajouter la crise sanitaire actuelle, avec la pandémie du coronavirus qui mobilise les gouvernements des deux pays. L’ambassadeur Joseph Keshi, qui est également vice-président du groupe Union Bank of Africa (UBA) s’est par ailleurs félicité de ce que la lutte contre ces fléaux n’entrave pas les excellentes relations entre les deux pays : « Nous sommes des voisins. Et dans ce cadre, nous avons de multiples échanges que ce soit entre les Etats ou alors entre les populations vivant de part et d’autre de la frontière commune ». Comme à son arrivée au Palais de l’Unité, l’ambassadeur Joseph Keshi a été salué au moment de quitter les lieux par Samuel Mvondo Ayolo, ministre, directeur du Cabinet civil de la présidence de la République.


Read also : Cameroon-France : Consultations To Strength Cooperation

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category