Cameroun – ONU – Habitat : la coopération en revue

Le ministre de l’Habitat et du Développement urbain et le directeur exécutif adjoint de cette institution onusienne ont évalué hier les contours d’une collaboration coopération aux multiples réalisations.

20 ans de coopération revisités en moins d’une heure. Le ministre de l’Habitat et du Développement urbain, Célestine Ketcha Courtès et le sous-secrétaire général des Nations unies, par ailleurs directeur exécutif adjoint d’Onu-Habitat, Victor Kisob, ont passé au peigne fin les résultats d’un partenariat en cours depuis les années 2000. En présence du ministre délégué auprès du ministre des Relations extérieures, chargé des relations avec le Commonwealth, Félix Mbayu, la rencontre avait pour objectif de renforcer la collaboration entre le gouvernement et le système des Nations unies. « Il est question pour nous de voir comment aider davantage le Cameroun dans sa politique de développement des villes », a déclaré Victor Kisob. 


Read also : Conseil camerounais du croissant lunaire : en quête d’un meilleur service

Le bilan de cette coopération fait état de plusieurs projets déjà réalisés en terre camerounaise. Parmi lesquels, les programmes municipaux de lutte contre la pauvreté implémentés dans 23 villes et le programme des villes plus sûres à la base de l’élaboration et la mise en œuvre des stratégies locales de prévention de la délinquance à Douala et Yaoundé. Le programme de formation des élus au leadership local, dans la perspective de l’accroissement de leurs responsabilités dans le cadre de la décentralisation, a été parachevé en décembre dernier sur instruction du président de la République. L’élaboration de la politique urbaine nationale a fait l’objet d’un accord de contribution signé en 2015. « Je suis satisfaite de l’arrivée de ce compatriote qui fait honneur au Cameroun par son professionnalisme. Il était important de mutualiser les bonnes pratiques et nous aligner sur les cibles visées », a assuré le Minhdu.  


Read also : Fonction publique : plus de 1 500 emplois disponibles

Au rang des perspectives, l’élaboration d’une politique nationale de gestion des déchets et de salubrité. En phase avec la Mission d’aménagement et d’équipement des terrains urbains et ruraux (Maetur), l’Onu-Habitat et le Minhdu prévoient de viabiliser les abords de l’autoroute Yaoundé-Nsimalen, à l’image des pays développés. Suivi de la rénovation des cités SIC délabrées et la signature d’un accord de siège du bureau sous régional de l’Onu-Habitat.


Read also : BEPC : près de 220 000 candidats

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category