Parlement jeunesse 2021 : tous engagés pour la paix

La quatrième session des travaux qui a réuni 180 députés jeunes a abouti à plusieurs résolutions hier au Palais des Congrès de Yaoundé.

Arborant leurs écharpes tricolores et leurs cache-nez bien fixés, 180 députés jeunes venus des dix régions du pays sous la casquette de représentants de toute la jeunesse camerounaise se sont retrouvés en séance plénière hier au Palais des Congrès à Yaoundé. A l’occasion de la quatrième session du Parlement jeunesse, ils sont venus soumettre leurs préoccupations aux membres du gouvernement sur des sujets qui touchent directement à leur quotidien (éducation, emploi, etc.) C’était aux côtés de l’honorable Hilarion Etong Ndzok, premier vice-président de l’Assemblée nationale, en présence de l’honorable Joshua Osih, coordonnateur du Réseau Espérance Jeunesse (Reje), et de Fadimatou Iyawa Ousmanou, présidente du Conseil national de la Jeunesse (Cnjc), entre autres. Au terme de près de cinq heures de jeu de questions-réponses avec les membres du gouvernement (les ministres de la Jeunesse et de l’Education civique, de l’Emploi et de la Formation professionnelle, des Enseignements secondaires et de la Promotion de la Femme et de la Famille entre autres), les vedettes du jour ont présenté leurs résolutions à l’assistance.


Read also : Interview: “There Is No Risk At Any Level”

Les travaux étant placés sous le thème : « Jeunesse, engagement volontaire pour la promotion de la paix et du développement durable », ces députés jeunes ont pris l’engagement d’être des mendiants de la paix auprès de leurs pairs des différentes circonscriptions. Et ce, à travers la promotion et le respect des institutions républicaines, de ceux qui les incarnent, ainsi que les emblèmes nationaux. La promotion de la culture de la paix, du vivre ensemble, de la tolérance et du patriotisme fera également partie de leur cheval de bataille. Plus que jamais, ils ont promis d’être des exemples pour les jeunes et de développer le sens de la responsabilité, des devoirs envers la nation en corollaire à leurs droits. Sans oublier le sens de l’initiative visant l’autonomisation de la jeunesse. Ils ont également promis de lutter contre les facteurs qui constituent des sources potentielles d’atteinte à la paix et à la concorde, à savoir : le tribalisme, la haine, l’intolérance, la violence et le vandalisme. Ainsi que la consommation de la drogue et de l’alcool. Au gouvernement, les députés jeunes ont recommandé l’introduction des leçons d’éducation à la paix, à la tolérance et au vivre ensemble dans les programmes d’éducation et de formation des jeunes, socle de la paix et d’un devenir pour la jeunesse du pays. Sans oublier de densifier et de mettre en place pendant les vacances scolaires et académique, des campagnes nationales de réarmement moral et civique des jeunes, entre autres.


Read also : Nécrologie: Jean-Vespa est mort

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category