Aquaculture : la Dibamba a de l’avance

Le ministre de l’Elevage, des Pêches et des Industries animales, Dr Taïga, a visité deux fermes aquacoles de cet arrondissement ce 13 février.

En exécution des prescriptions du PM, demandant au Minepia de lancer un appel à manifestation d’intérêt pour susciter des investissements privés pour le développement de l’aquaculture au Cameroun, Dr Taïga a visité deux fermes aquacoles ce samedi 13 février dans l’arrondissement de la Dibamba, en Sanaga-Maritime. Et les résultats sont satisfaisants à en croire Dr Taïga. « Je suis venu voir comment un des candidats de cet appel à manifestation d’intérêt, Boris Kamgo Youdom, s’est investi dans l’exécution de son plan de travail. Je suis satisfait du résultat et je rendrai compte au chef du gouvernement de ce que j’ai vu ici », a confié le Minepia.


Read also : Assainissement : Douala V fait sa mue

Cette descente de terrain a débuté par la visite du chantier d’aménagement du complexe aquacole de la Dibamba, près du fleuve éponyme. Le site du complexe en cours de viabilisation abritera plusieurs étangs piscicoles. Sur place, le Minepia a pu voir des tractopelles à l’œuvre, creusant des bassins qui accueilleront les alevins.


Read also : Immunisation Days : Stakeholders Mobilises Towards Success

La deuxième halte de cette visite a eu lieu à Missole, où un autre complexe du même promoteur est bien implanté. Là, le Minepia a fait le tour des installations du complexe Agro World Group spécialisé dans l’aquaculture, l’agriculture, l’élevage. Le site regorge d’étangs piscicoles de superficies variées. Les uns sont réservés à l’incubation des œufs pour la production des larves de tilapia gris et rouge, tandis que d’autres sont utilisés d’une part pour la croissance des alevins et d’autre part pour la conservation des pangasuis (poisson à la chair faible en gras) en cours de développement pour la reproduction future.


Read also : Musée maritime : le personnel en immersion…

« Ce que nous réalisons ici est une révolution. Il s’agit concrètement de la maitrise de la reproduction et de l’alimentation, la formation des jeunes dans le domaine qui va contribuer à l’augmentation de la production aquacole dans le pays. Avec cette expérience, nous pouvons développer ce secteur d’activités dans tout le pays », a affirmé Boris Kamgo Youdom.


Read also : Moral Re-armament : Youth Trainers Empowered

Le jeune aquaculteur, qui importe des intrants et équipements aquacoles, va pleinement bénéficier de la révolution fiscale et douanière décidée par les pouvoirs publics dans la dernière loi de finances qui supprime les droits et taxes sur tous les équipements et intrants liés à la production aquacole. Dr Taïga a appelé tous les investisseurs à tirer avantage de ces mesures incitatives que le chef de l’Etat a prescrites au gouvernement, et qui se sont traduites dans la loi de finances 2021.


Read also : Familiarisation Visit : SOPECAM Welcomes New Regional Delegate

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category