Est : les hommes des médias protégés

La dotation de la délégation régionale de la santé, remise récemment, vise à les outiller pour une sensibilisation tous azimuts des communautés.

Le coronavirus n'est pas fini, au pays et encore moins dans la région de l'Est. «Dans la région de l'Est, nous avons un cumul de 1248 cas positifs. Grâce aux moyens déployés par le ministère de la Santé publique, nous avons traité 1185 cas. Soit un taux de guérison de 95,5%. Nous avons 35 cas actifs. Il faut dire que, nous avons enregistré au cours des dernières 48h, 17 cas positifs », détaille le délégué régional de la Santé publique de l'Est, Dr Anicet Désiré Mintop. Il a communiqué ces informations aux hommes des médias établis dans la région, le 28 janvier dernier. C'était au cours de la cérémonie de remise aux professionnels des médias des kits de lutte contre cette maladie. Des kits constitués notamment de gel hydro alcoolique, des cache-nez, du savon. D'après lui, c'est cette veille permanente qui l'a amené, sur instruction du ministre de la Santé publique, de travailler avec tous les secteurs de la communication pour renforcer la sensibilisation et le respect des mesures-barrières anti Covid-19. Selon le Dr Anicet Désiré Mintop, les hommes des médias sont des acteurs-clé pour transmettre le bon message aux populations, à travers leurs plumes et micros. Notamment, pour amener les uns et les autres au respect des mesures en vigueur. « Nous voulons dire aux populations que le Covid-19 est encore présent parmi nous. Nous devons respecter les mesures-barrières pour rompre la chaîne de contamination. L’action que nous venons de poser n'est pas isolée, les radios communautaires vont également bénéficier des kits pour mener à bien ces activités de sensibilisation et de communication au sein des communautés », a ajouté le délégué régional. Son collègue de la Communication, Jean Claude Assale, en témoignant la gratitude des médias pour cette initiative, a demandé aux professionnels de la presse, dans le cadre de la bataille engagée sous l'impulsion du chef de l'État, plus de civisme, de patriotisme et professionnalisme,  pour aider les acteurs de la santé à gagner cette guerre. Ce, en se concentrant sur l'essentiel, les informations justes pour l'intérêt public.


Read also : Interview: “There Is No Risk At Any Level”

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category