Vaccination : où en est le Cameroun ?

Après le feu vert de la Cemac, le processus d’introduction du vaccin suit son court.

L’urgence de l’introduction dudit vaccin découle d’une concertation de quatre jour en janvier dernier entre les ministres en charge de la Santé de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac). Le 22 janvier 2021 en effet, les pays de la sous-région (Cameroun, République centrafricaine, Tchad, Guinée équatoriale, Gabon et Congo Brazzaville) avaient donné leur feu vert pour l’introduction d’un vaccin efficace contre le coronavirus dans les plus bref délais.


Read also : Interview: “There Is No Risk At Any Level”

Et au moment où les premiers pays africains introduisent le vaccin dans leur mécanisme de riposte, la question se pose à nouveau du Cameroun. D’autant plus que la situation épidémiologique inquiète de plus en plus les professionnels de la santé et les autorités. À travers deux tweets le week-end dernier, le ministre de la Santé publique (Minsanté), Manaouda Malachie indique que « s’il est vrai que le Cameroun a déjà son plan de déploiement et de vaccination contre le Covid-19, il est bon de noter que la meilleure protection demeure la prévention. La situation peut dégénérer à tout moment. » 


Read also : Nécrologie: Jean-Vespa est mort

Quoi que généralement sceptiques, vis-à-vis de la vaccination contre le Covid-19, certaines populations commencent à mettre un peu d’eau dans leur vin. « Le vaccin reste la meilleure option. A cette allure, nous allons vivre avec cette maladie comme l’épidémie de grippe », confie Josiane N., ménagère. Une idée qui, selon les professionnels de la santé doit être acceptée de tous. « Le vaccin anti Covid-19 apparaît comme une solution durable dans la lutte contre cette pandémie qui menace la résilience de nos économies fragiles et le processus d’intégration sous régionale promu par les différents chefs d’Etats », déclarait Manaouda Malachie, à l’issue de la réunion de concertation de janvier dernier. Le vaccin serait donc attendu dans les prochains mois si l’on s’en tient au plan de déploiement de vaccination. En attendant, une session du Conseil scientifique des urgences est annoncée cette semaine. Selon une source bien introduite au Minsanté, il sera question pour cette instance consultative d’émettre un avis sur le choix du vaccin anti-Covid-19 la plus adaptée au Cameroun. C’est-à-dire efficace et sans danger. Sur ces questions, CT a approché le ministre de la Santé publique, qui apporte des éclairages sur le processus.


Read also : Gestion des corps: Avec restrictions

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category