Motos-taxis : l’heure de l’assainissement a sonné

Une concertation tenue hier, 22 février, entre autorités administratives, syndicats et associations de motos, mairies et forces de maintien de l’ordre.

Ils étaient tous là hier dans la salle polyvalente des services du gouverneur du Littoral. Les autorités administratives avec à leur tête le gouverneur Samuel Dieudonné Ivaha Diboua, assisté du préfet du Wouri, Benjamin Mboutou, la communauté urbaine, les maires d'arrondissement, les responsables des services de sécurité, ceux des syndicats et associations des conducteurs de motos exerçant à Douala, la délégation des Transports etc. Au menu, les opérations d’assainissement de ce secteur des transports, question que tous les acteurs regardent dans la même direction pour un assainissement bénéfique.


Read also : South West: 57 Penitentiary Staff Gain Higher Ranks

Mais avant d’y arriver, le gouverneur s’est voulu clair à l’endroit des motos-taximen. « Votre métier est noble. Il n’est pas question pour nous de frustrer qui que ce soit. Nous organisons cette opération avec votre collaboration et nous ne souhaitons pas que des étrangers viennent faire du désordre à Douala. Ils doivent respecter nos lois et être en règle pour exercer. Douala ne sera pas pris en otage par des bandits sans carte », a martelé le gouverneur. Avant d’ajouter que « tout un chacun devra être identifié et celui qui ne le sera pas ne va pas se retrouver sur une moto. Nous ne l'accepterons pas et ceux qui s'y opposeront seront mis hors d'état de nuire ».


Read also : Emballages plastiques : le recyclage s’organise

Un message qui arrive quelques jours seulement après la descente de terrain du préfet, Benjamin Mboutou, pour inviter les conducteurs de motos à se mettre en règle. Désormais, plus question de laisser les choses se poursuivre dans le flou. L’heure est au recadrage, avec en ligne de mire le respect de la réglementation. Avec, il faut le préciser, le concours des syndicats et associations, qui maîtrisent les effectifs dans les divers arrondissements de Douala. Des modèles de chasubles permettant une identification des conducteurs ont été présentés.


Read also : Diplomatie : le Consul de Suisse reçoit l’exequatur

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category