Education : de nouveaux établissements dans le secondaire

Deux Collèges d’enseignement secondaire général créés et 10 autres transformés mardi dernier dans plusieurs régions, par décret du Premier ministre, chef du gouvernement.

Le Premier ministre, chef du gouvernement, Joseph Dion Ngute a signé trois décrets le 22 février dernier. Deux de ces décrets créent de nouveaux Collèges d’enseignement secondaire général (CES), tandis que le troisième transforme les CES, en lycées bilingues d’enseignement secondaire général. Parmi les bénéficiaires, l’arrondissement de Tiko dans la région du Sud-Ouest aura désormais un CES bilingue. Il s’agit de celui de Mondoni. A l’Extrême-Nord, le CES de Mbrondong a été créé dans l’arrondissement de Taïbong, département du Mayo-Kani.  


Read also : Interview: “There Is No Risk At Any Level”

En ce qui concerne les Collèges d’enseignement secondaire général transformés en lycées bilingues d’enseignement général, la région du Centre en compte trois : le CES de Biakoa dans l’arrondissement de Mbangassina, département du Mbam et Kim. Et les CES de Voundou et de Minka dans l’arrondissement de Makak, département du Nyong et Kelle. A l’Extrême-Nord, le CES de Galam dans le Mayo-Danay a été transformé. Tout comme celui de Golong-Dakri dans le Mayo-Kani. Il en est de même pour le CES de Maklingaï dans le Mayo-Sava et celui de Mandaka dans le Mayo-Tsanaga. 


Read also : Nécrologie: Jean-Vespa est mort

Au Littoral, seul le CES de Bomono dans l’arrondissement de Dibombari, département du Moungo, est concerné. Au Nord-Ouest, le CES de Mbveh dans l’arrondissement de Kumbo Central, département du Bui, est désormais lycée bilingue. Et à l’Ouest, le CES King Place Batcham devient lycée bilingue. 


Read also : Gestion des corps: Avec restrictions

Le Premier ministre rappelle que l’ouverture effective des deux établissements ainsi créés et des 10 transformés se fera par décision du ministre en charge des Enseignements secondaires, en fonction des moyens disponibles. Avec ces nouveaux établissements, ce n’est pas seulement la carte scolaire camerounaise qui s’agrandit. L’offre en éducation marque également un pas en avant à travers le pays. L’objectif est de rapprocher davantage les écoles des apprenants. 


Read also : Est: Six morts sur l'axe Bertoua-Batouri

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category