Bonakouamouang : deux boutiques partent en fumée

L’incendie a ravagé une boutique de brocante et un atelier de couture vendredi matin à la rue Jamot à Akwa.

Vendredi 5 mars 2021 à Douala au quartier Akwa, plus précisément à Bonakouamouang. Il est environ 10h et une petite foule s’est massée à la rue en face de Mobil Bonakouamouang, communément appelée rue Equinoxe, pour observer le travail des sapeurs-pompiers. En effet, près de trois heures auparavant sur cette route où l’on retrouve de nombreuses brocantes, un feu dont l’origine reste inconnue s’est déclenché dans un des deux locaux de commerce complètement partis en fumée. On ne saurait dire lequel, entre une boutique de brocante et un atelier de couture. Les avis des témoins penchent plus vers la boutique, où l’on retrouvait beaucoup d’électro-ménager, notamment des réfrigérateurs dont on peut voir les carcasses calcinées sur le trottoir et une partie de la chaussée.


Read also : Assainissement : Douala V fait sa mue

La propriétaire, que ses voisins des commerces environnants appellent Mireille, regarde, l’air hébété, les yeux rougis par les pleurs et la main sur la joue, son dur labeur et des millions de F de marchandises disparues dans les flammes. Elle est entourée par ses compères et des proches, venus s’enquérir du sinistre et prêts à lui prêter main forte si elle venait à s’écrouler. On récupère ce qu’on peut, notamment les cadenas du lieu de commerce.


Read also : Immunisation Days : Stakeholders Mobilises Towards Success

Ceux qui récupèrent aussi ce qu’ils peuvent, ce sont les employés du grand magasin de mobilier de brocante voisin, touché par les flammes. Tout autour, les autres commerçants restent attentifs à la situation. Ils racontent la panique quand ils ont été alertés d’un incendie sur leur rue, chacun accourant pour s’assurer que son espace n’était pas touché. Ils relatent aussi les efforts déployés pour essayer de circonscrire le feu avant l’arrivée des sapeurs-pompiers. D’ailleurs, plus de trente minutes après le départ de ces derniers, quelques seaux d’eau sont encore apportés à la hâte sur les lieux, on a repéré une fumée qui s’échappe de ce qui reste du toit de l’atelier de couture et c’est dangereusement proche d’un câble électrique. La forte présence des vendeurs sert aussi à dissuader quelques voleurs. En effet, l’occasion faisant le larron, des individus essaient de s’approcher de la ferraille noircie pour emporter un petit butin. Une bagarre finit par éclater entre deux individus et la police arrive rapidement sur les lieux pour calmer l’atmosphère et embarquer un homme suspect.


Read also : Musée maritime : le personnel en immersion…

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category