Nécrologie : Bangangté pleure son maire

Le Dr Jonas Kouamouo a rendu l’âme vendredi nuit à l’hôpital de district de Bangangté, suite à un arrêt cardiaque.

La ville de Bangangté dans le département du Ndé, région de l’Ouest, pleure depuis le vendredi 5 mars dernier son maire. Le Dr Jonas Kouamouo a en effet rendu l’âme dans la nuit de vendredi à l’hôpital de district de Bangangté. Il avait été transporté d’urgence dans cette formation hospitalière après avoir ressenti un malaise à son domicile vendredi soir. Malheureusement, avant que les premiers soins ne lui soient administrés, le docteur en pharmacie est décédé, plongeant les populations dans l’émoi et la consternation. Son décès est d’autant plus une surprise pour le personnel de la commune et les populations qui l’ont vu travailler d’arrache-pied vendredi. 


Read also : Cameroon-Australia : High Commissioner Hands Accreditation Letters

En effet, le Dr Jonas Kouamouo est arrivé tôt comme d’habitude vendredi matin au bureau, a échangé avec ses collaborateurs sur certains dossiers, avant de descendre sur le site du marché central de Bangangté pour superviser les casses effectuées dans cet espace marchand par les services techniques de la mairie en vue de sa reconstruction. C’était l’un de ses projets phares de 2021 avec les travaux de finition de l’Hôtel de ville. Le ministre de l’Habitat et du Développement urbain (Minhdu) Célestine Ketcha Courtes, prédécesseur et amie de longue date du défunt maire à la commune de Bangangté, a exprimé sa compassion. 


Read also : Lutte contre l’insécurité : les armuriers rappelés à l’ordre

Elle regrette le départ d’un fidèle du chef de l’Etat, qui a contribué pour beaucoup dans la transformation du Ndé en un bastillon imprenable du Rdpc. « Le grand pilier sur lequel je me suis adossée pour toutes les actions de développement et en faveur de l’humain. Un modèle de paix, un médiateur ayant un sens de pardon exceptionnel », regrette Célestine Ketcha Courtes. Ses collaborateurs atterrés et certains citadins de Bangangté se souviennent d’un bon meneur de troupes, toujours blagueur, conciliateur et permanemment à l’écoute de tous. Pharmacien biologiste de formation, le Dr Jonas Kouamouo (né en juin 1952), était marié et père de quatre enfants. Avant son décès, cet homme multidimensionnel qui a formé plusieurs générations de pharmaciens occupait les fonctions de doyen de la Faculté de pharmacie à l’université des Montagnes et de président de la section Rdpc Nde-nord (Bangangté) sur le plan politique. Elu maire en mars 2019, le Dr Jonas Kouamouo avait de nombreux projets à implémenter au cours de son mandat. 


Read also : Ecole supérieure internationale de guerre : leçons contre les irrédentismes

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category